[DOSSIER] Spécial santé 2017 8/10

Crédit agricole Assurances, une récolte en santé collective pleine de promesses

Crédit agricole Assurances, une récolte en santé collective pleine de promesses
Caisse régionale Crédit agricole d’Ille-et-Vilaine. Le bancassureur s’est appuyé sur son réseau de proximité pour développer la collective santé. © Credit agricole

Grâce au maillage des caisses régionales, Crédit agricole Assurances creuse son sillon dans la couverture santé des entreprises. Symbole de cet engagement en collective, le bancassureur se lance à la conquête des branches professionnelles.

C’est la plus belle progression de notre classement 2017 des bancassureurs en santé collective. Crédit agricole Assu­ran­ces a multiplié par sept son chiffre ­d’affaires en 2016 sur ce segment, passant de 12 M€ à 84 M€. « Avec ce résultat, nous sommes au-dessus de notre business plan. Et pour 2017, nous serons également au rendez-vous par rapport aux objectifs, compte tenu de la production nouvelle engrangée au 1er janvier », se félicite Pierre Guillocheau, directeur des assurances collectives du ­bancassureur, qui enregistre 200 000 personnes couvertes pour 5 300 entreprises clientes. Certes, ce résultat est loin de rivaliser avec les mastodontes de la santé collective comme Malakoff Médéric (1 429,6 M€ en 2015) ou AG2R La Mondiale (1 278 M€ en 2015), mais il montre que le modèle de « la bancassurance des entreprises » voulu par Crédit agricole Assurances progresse.

Et cette ambition, le bancassureur la martèle depuis longtemps. Comme les poids lourds de l’assurance vie, Crédit agricole Assurances a entamé depuis plusieurs années un virage vers des activités de protection pour se développer hors de l’épargne qui souffre du contexte de taux bas. « Crédit agricole Assurances est ­l’acteur bancaire qui s’est positionné le plus tôt sur le segment de la santé collective avec un vrai regard d’assureur », explique Alix Pradère, fondatrice et directrice associée du cabinet de conseil OpusLine. « Et il ne s’est pas focalisé que sur l’ANI, mais a cherché à développer une vraie ­spécialisation. »

L’ANI… mais pas seulement

En effet, l’accord national interprofessionnel de janvier?2013 a porté un coup au business des bancassureurs, en pleine conquête du marché de la santé individuelle. Sauf qu’en parallèle, la réforme des contrats responsable a vite été perçue par certains comme une aubaine. Et aujourd’hui, Crédit agricole Assurances en ­récolte les fruits. « Contrairement à d’autres acteurs, nous ne nous sommes pas focalisés sur l’ANI. L’essentiel de notre activité a été réalisé dans le cadre de la réforme des contrats responsables », confirme Pierre ­Guillocheau.

Entré en vigueur en avril?2015, le nouveau cahier des charges des contrats solidaires et responsables a, en effet, contraint les entreprises à revoir les garanties proposées à leurs salariés pour pouvoir continuer à bénéficier d’avantages fiscaux et ­sociaux. Pour profiter de cette ­nouvelle donne, Crédit agricole ­Assurances a revu ses contrats, travaillé sur une offre modulaire standardisée pour les TPE et les PME, et développé des garanties sur-mesure pour les entreprises de moins de 200 salariés. « C’est un acteur qui a pris la mesure des différences entre la santé individuelle et collective et adapté les moyens à déployer, là où d’autres ont tenté de reproduire sur le collectif ce qu’ils avaient déjà développé sur la santé individuelle », explique Alix ­Pradère. Mais surtout, le ­bancassureur a capitalisé sur son réseau de distribution. Avec 39 caisses régionales et 35 % de part de marché bancaire auprès des entreprises, il mise sur la proximité. « Nous avons réalisé 75 % de notre activité via le réseau des caisses régionales. Le reste l’étant par des équipes dédiées grands comptes et le réseau des agents de La Médicale. Nous nous appuyons sur la proximité bancaire et la relation directe avec les entreprises. C’est un avantage concurrentiel fort », indique Pierre ­Guillocheau. Un maillage régional qui attire les convoitises (voir encadré) et qui permet au bancassureur d’afficher de belles prises cette année auprès d’ETI en région.

Développer les branches

Mais pour cela, Crédit agricole Assurances a déployé des moyens. Il a fallu mobiliser les chargés d’affaires au sein des caisses régionales spécialisés sur le segment des entreprises et les former à la complexité de la santé collective. Et le bancassureur ne compte pas en rester là en misant également sur le réseau LCL, dès cette année. Il faut dire que fort de ce succès, l’appétit du bancassureur est grand. « Nous avons été surpris par l’ampleur des accords de branches signés en 2015 et 2016. Aussi allons-nous développer fortement ces offres, en 2017, en particulier les branches hôtel café restaurant et Syntec », ajoute Pierre Guillocheau. Deux des plus importantes branches professionnelles en France.

Partenariat gagnant

? Si les liens étaient déjà étroits entre Agrica et Crédit agricole Assurances, c’est bien le réseau régional du bancassureur qui a permis aux deux acteurs de se rapprocher davantage. En effet, avec la fin des clauses de désignation en 2014, certains groupes de protection sociale ont tremblé. C’est le cas d’Agrica, largement positionné comme l’assureur du monde agricole, mais avec un réseau de distribution moindre. Un accord tripartite avec Groupama a donc été trouvé, qui a permis de belles conquêtes puisqu’en 2016, le groupe paritaire a été référencé par la branche de la production agricole, pour les couvertures santé et prévoyance. Pour les distributeurs, le succès est aussi au rendez-vous : « Le bilan du partenariat est positif et s’appuie sur l’expertise d’Agrica en matière de paritarisme et la force distributive de ses partenaires, en particulier le Crédit agricole », relève Pierre Guillocheau.

 

84 M€

Chiffre d’affaires 2016 de Crédit agricole Assurances en santé collective

39

Nombre de caisses régionales de Crédit agricole

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 21 février 2020

ÉDITION DU 21 février 2020 Je consulte

Emploi

SIACI SAINT HONORE

Chargé d'études Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d assurances de l établissement public Campus Condorcet.

Campus Condorcet

23 février

93 - CAMPUS CONDORCET

Marché de service relatif à une prestation d'assurance des risques statutaires pour...

Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale

23 février

43 - ESPALY ST MARCEL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Crédit agricole Assurances, une récolte en santé collective pleine de promesses

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié