Crepa : le président et la vice-présidente démissionnent !

Crepa : le président et la vice-présidente démissionnent !
Mise en cause, Gisèle Lapouméroulie a démissionné le 23 octobre 2015 de son poste de vice-présidente de la Crepa.

François Toucas et Gisèle Lapouméroulie, président et vice-présidente de la Caisse de prévoyance des personnels des avocats, ont démissionné de leur fonction. Une décision prise lors du conseil d'administration de la Crepa qui s'est tenu ce jour, vendredi  23 cotobre 2015, à Paris. Mathieu Duluc, administrateur représentant du syndicat FNUJA, est nommé président d'un conseil d'administration provisoire, pour une durée d'un mois.

Provoqué par la moitié des administrateurs de la Crepa, le conseil d'administration qui s'est déroulé ce vendredi 23 octobre 2015 à la Caisse de prévoyance des personnels des avocats à Paris a débouché sur la démission de la présidence paritaire. En effet, l'ordre du jour prévoyait la révocation du président, François Toucas, et de la vice-présidente, Gisèle Lapouméroulie. Ils ont fini par préférer devancer les choses.

Cet acte signe l'épilogue d'une affaire qui a vu ces deux gestionnaires mis en cause (conflits d'intérêts, rémunérations illicites, frais dispendieux...) dans un rapport de l'Autorité de contrôle prudentiel et de régulation (ACPR), le gendarme de la profession.

Mise à pied, puis remise sur pied du directeur général, Eric Chancy

Ce matin, avant le début de la séance, Gisèle Lapouméroulie s'est rendue sur place, accompagnée d'un huissier de justice, pour mettre à pied (à 9h30) le directeur général de la Crepa, Eric Chancy. Il soutenait cette démarche de révocation. Affolée, une partie du personnel syndiqué, qui avait également apporté son soutien, par écrit, à la tenue de ce conseil d'administration et à la demande de révocation de la présidence paritaire, a contacté l'Argus : «Nous vivons une situation compliqué, notre directeur général vient de se voir retirer son badge d'accès et son téléphone portable, nous avons fait valoir notre droit de retrait et décidé d'arrêter le travail.»

A 16 heures, au sortir d'une longue réunion houleuse, un membre du comité de direction a également contacté l'Argus pour valider la démission de François Toucas et de Gisèle Lapouméroulie et la réhabilitation d'Eric Chancy (à 11H30).

Le personnel s'est dit à moitié soulagé, car de nombreuses zones d'ombre demeurent. Première d'entre elles : le fait que Gisèle Lapouméroulie reste présidente du GIE (groupement d'intérêt économique qui coiffe la Crepa), donc l'employeur des salariés de la caisse.

Nomination d'un conseil d'administration provisoire

Un conseil d'administration provisoire a été élu. Sa présidence est confiée à Mathieu Duluc, administrateur représentant du syndicat FNUJA (qui ne s'était pourtant pas positionné quant à la démarche de révocation). «Il a montré qu'il était un homme de consensus», explique un membre du comité de direction, présent lors des échanges.

La vice-présidence provisoire est assumée par Colette Perin, administrateur de la Crepa, représentante CFDT, qui faisait, en revanche, partie des 14 administrateurs à l'origine de l'organisation de cette assemblée extraordinaire.

«On a remis de la transparence...»

«On a remis de la transparence et peut-être fait fonctionner, à nouveau, le paritarisme, confie à l'Argus Eric Chancy, la deuxième étape, tout aussi importante, consiste à ce que les candidats des collèges employeurs et salariés puissent proposer une feuille de route pour l'avenir de l'institution.» Avenir qui reste, en effet, à écrire.

Emploi

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

KAPIA RGI

DÉVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Crepa : le président et la vice-présidente démissionnent !

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié