Cyber-risques : beaucoup de bruits… mais peu d’affaires ! (RVS 2015)

Cyber-risques : beaucoup de bruits… mais peu d’affaires ! (RVS 2015)

Dans le jargon journalistique, on appelle cela un «marronnier». Depuis 2010, le cyberrisques s’invite dans la plupart des conférences de presse lors des « Rendez-vous de septembre », tant les principaux réassureurs mondiaux – Munich Re, Swiss Re, Hannover Re, Scor… – anticipent sur ce marché d’importants besoins de couverture et donc autant de relais de croissance. Or, depuis quatre ans, force est de constater que ce marché – aussi prometteur soitil au regard de son caractère systémique – peine à décoller. « Ce n’est pas encore un relais de croissance.

5 Md$

Poids estimé de l’assurance des risques cyber dans le monde en 2020, selon le courtier en réassurance Guy Carpenter.

2,5 Md$

Montant des primes collectées en 2014 en risques cyber, selon AGCS.

Notre prudence s’explique par la nature d’agrégation du risque et de potentiel risque systémique. Cela ne vient pas combler les baisses de tarifs sur les traités Cat », concède Ivo Hux de Swiss Re. Même s’il reste difficile à ce jour de le quantifier tant la réalité des cyber-risques est hétérogène, Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) évalue à 2,5 Md$ le montant des primes de cyber-assurance collectées en 2014 dont plus de la moitié aux états-Unis et à peine 500 M$ en Europe. Soit, rapporté au poids de l’assurance dommages dans le monde, à peine plus de 0,1% des primes collectées ! « Ce n’est que depuis 2 ou 3 ans que les assurés et les assureurs se sont mobilisés face à l’ampleur des conséquences possibles des attaques des systèmes, concrétisées par un certain nombre d’événements majeurs qui ont fait l’objet d’une couverture médiatique mondiale.

Avec l’application de la nouvelle directive européenne qui va instaurer l’obligation de déclarer les attaques, la dynamique qui existe déjà aux Etats Unis va s’amplifier et devrait faciliter le développement de l’assurance », explique Victor Peignet, directeur général de Scor Global P&C.

Alors que des discussions sont en cours à Bruxelles pour étendre cette obligation de déclaration des cyber-attaques à l’Europe, les entreprises restent largement sous-équipées. « Le marché décollera le jour où les utilisateurs potentiels de ces couvertures prendront conscience de leurs expositions. Pour l’instant, le cyber est un sujet de préoccupation des risk managers des grands groupes, nettement moins au niveau des PME-PMI », avance Simon Dufour, directeur général France-Benelux de Munich Re. Sans compter la couverture encore silencieuse du risque cyber dans les garanties RC au regard du haut niveau d’incertitude dans la tarification et les scénarios de cumuls d’exposition. Après Axa, Allianz France vient, selon nos informations, tout juste de développer dans l’Hexagone une couverture ciblée, dédiée aux grandes entreprises. Dans ce type de configuration, le réassureur intervient généralement en partage de sort via des traités en quote-part tout en participant, en parallèle, à la construction du produit. Une approche traditionnelle en attendant d’affiner la connaissance et la maîtrise de ce risque. Ce qui n’interdit pas, dans l’intervalle, à certains opérateurs, à l’instar de Munich Re d’investir ce segment en direct.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 novembre 2019

ÉDITION DU 22 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurance maladie et de prévoyance.

ELOGIE - SIEMP

21 novembre

75 - ELOGIE SIEMP

Recouvrement amiable et judiciaire des dettes des locataires partis

Cachan Habitat OPH

21 novembre

94 - CACHAN HABITAT

Intervention des huissiers de justice en phase comminatoire amiable_drfip Paca13.

Ministère de l'Economie Antenne Interrégionale Méditerranée

21 novembre

13 - MARSEILLE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Cyber-risques : beaucoup de bruits… mais peu d’affaires ! (RVS 2015)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié