Déclaration sociale nominative : l'assurance collective dans les starting-blocks

Déclaration sociale nominative : l'assurance collective dans les starting-blocks
80% des IP interrogées effectuent déjà une intégration automatique des flux dans leurs systèmes d'information. © DR

Le cabinet de conseil TNP a mené une enquête auprès des acteurs de l'assurance collective pour voir s'ils étaient prêts à l'arrivée de la DSN dans leurs systèmes d'information. 

Comment le marché de l’assurance collective se prépare-t-il à l’arrivée de la Déclaration sociale nominative (DSN) ? Voilà la question que le cabinet de conseil TNP a posé à plus de 90 acteurs du marché, compagnies d’assurance, institutions de prévoyance, mutuelles, ou encore courtiers et délégataires de gestion.

Les contrats collectifs sont concernés

Pour rappel, issue de la loi dite de « Simplification du droit » du 22 mars 2012, la DSN est un dispositif visant à dématérialiser et à effectuer, en une seule transmission, la plupart des déclarations sociales existantes. Le déploiement de ce système est prévu entre 2016 et 2017. « Cette déclaration sera diffusée aux organismes publics (sécurité sociale, CNAV, pôle emploi…), mais également aux assureurs complémentaires dans le cadre des contrats appelés « contrats collectifs », contrats couvrant la santé, la prévoyance et la retraite supplémentaire des salariés », explique Erick Mottin, directeur assurance et protection sociale de TNP.

Les IP en pôle position

Principal résultat de cette enquête : 80% des répondants sont d’ores et déjà en situation de recevoir la première version des flux DSN. Parmi les répondants, les institutions de prévoyance sont les plus avancées puisque 80% des IP déclarent effectuer une intégration automatique de ces flux dans leurs systèmes d’information. « Pour autant, beaucoup d’acteurs ont compris que la DSN n’était pas uniquement un projet informatique.  Elle est notamment perçu comme un levier de transformation digitale de la relation entre les assureurs, les courtiers et leurs clients entreprises », indique Erick Mottin.

Diminuer les frais de gestion

Ainsi, 94% des interrogés estiment que la DSN leur permettra d’améliorer leur performance en diminuant leurs frais de gestion et en transformant le métier de gestionnaire. En outre, près de 80% des interrogés jugent que la DSN leur donnera aussi l’occasion d’améliorer la maîtrise et la connaissance du risque, mais également la qualité du service à destination de leurs clients. A noter que par souci de cohérence, plus de 70% des répondants ont indiqué vouloir profiter de l’arrivée de la DSN pour dématérialiser l’ensemble des échanges qu’ils ont avec leurs entreprises clientes.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 septembre 2021

ÉDITION DU 17 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Assurances Mutuelles de Picardie

RESPONSABLE POLE SINISTRES H/F

Postuler

CEA Assurances

Chargé de développement H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Désignation d'un Commissaire aux comptes 2022-2027

Nantes Métropole Habitat, OPH de la Métropole Nantaise

17 septembre

44 - NANTES METROPOLE HABITAT

Prestation de DPO (Data Privacy Officer) externalisée.

Agence Nationale des Fréquences

17 septembre

94 - ANFR

Marché d'assurances.

Ville de Plombières les Bains

17 septembre

88 - PLOMBIERES LES BAINS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Déclaration sociale nominative : l'assurance collective dans les starting-blocks

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié