DÉPART SURPRISE CHEZ ALLIANZDémission Le président quitte Allianz au moment où le groupe annonce un déficit record.

DÉPART SURPRISE CHEZ ALLIANZ

Démission Le président quitte Allianz au moment où le groupe annonce un déficit record.



Après quinze ans de présence au directoire d'Allianz, dont onze à sa présidence, Henning Schulte-Noelle a remis sa démission le 18 décembre. Ses fonctions prendront fin en avril, mettant un terme à une collaboration de vingt-cinq ans. Il sera remplacé par un homme de la maison : Michael Diekmann, membre du directoire également (lire p. 46). Ce départ intervient alors qu'Allianz annonce son plus important déficit : 2,5 Md€, dont 1 Md€ imputable à la reprise de la Dresdner Bank en 2001. Henning Schulte-Noelle refuse cependant d'y voir une quelconque raison à sa décision. Sa motivation serait liée à des considérations de calendrier : à 61 ans - il est l'un des doyens parmi les chefs d'entreprises cotées au DAX -, il saisit l'occasion d'un renouvellement du conseil de surveillance pour renoncer à ses fonctions. " Le moment est choisi pour assurer à long terme une continuité à la tête d'Allianz ", a-t-il déclaré, avant de reconnaître que le groupe avait tiré les leçons de la crise boursière. " Il est temps de revenir aux affaires fondamentales (la gestion des risques et le marché de l'assurance), afin que nous ne dépendions plus des marchés des capitaux pour gagner de l'argent ", poursuivait-il, comme une reconnaissance à demi-mots de son échec à redresser la barre des résultats chez Dresdner Bank et le cours d'Allianz. De 441 € en avril 2000 (cours historique), il atteignait 101,6 € le 18 décembre.

Le successeur sera-t-il un sauveur ?

Il reviendra à Michael Diekmann de redéfinir la stratégie et, surtout, de composer avec Bernd Fahrholz, membre du directoire d'Allianz et président de la Dresdner Bank. Michael Diekmann, qui " se refuse à établir un plan quinquennal ", poursuivra le concept de services financiers intégrés à l'assurance et à la banque, ainsi que l'expansion des marchés en croissance, comme la retraite complémentaire et la gestion de biens. Pour avoir dirigé les activités d'Allianz sur les cinq continents depuis 1996, Michael Diekmann connaît " les chances et les risques des différents marchés internationaux ". Ses responsabilités parallèles aux ressources humaines lui confèrent également une bonne connaissance des ressorts internes du groupe.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 01 juillet 2022

ÉDITION DU 01 juillet 2022 Je consulte

Emploi

Nexforma

Consultants Spécialisés Indépendants H/F France Entière

Postuler

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Construction d'un groupe scolaire ZAC de la Capelette (10e)

SOLEAM Société Locale d'Equipement et d'Aménagement de l'Aire Métropolitaine

07 avril

13 - Marseille

Assurance complémentaire de frais de santé pour le personnel actif et les anciens s...

Grand Port Maritime de la Guadeloupe

07 mars

971 - POINTE A PITRE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

DÉPART SURPRISE CHEZ ALLIANZDémission Le président quitte Allianz au moment où le groupe annonce un déficit record.

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié