Des hausses mesurées et segmentées

Après plusieurs années de flambée, la hausse des tarifs devrait ralentir. Dans un contexte d'érosion du pouvoir d'achat, les assureurs pourraient privilégier des approches plus segmentées de leur portefeuille.


Une fois n'est pas coutume, les mutuelles sans intermédiaires (MSI) ont ouvert le bal des annonces de tarifs en assurance auto et habitation en dévoilant leurs stratégies tarifaires pour 2015. Une agressivité commerciale à laquelle ces dernières se livrent depuis deux ans. Comme un pied de nez à la loi « Hamon » - qui instaure la résiliation infra-annuelle -, dès le 13 juin, la Matmut avait pris de court l'ensemble du secteur en gelant les tarifs auto et habitation de l'ensemble de son portefeuille. Une politique suivie fin août par la Maaf. Un an après sa campagne commerciale « Maaf Power », la mutuelle confirmait le maintien des tarifs auto, « sous réserve que les conditions de risque, de garanties et de paiement soient identiques et hors évolution du coefficient bonus-malus ».

En attendant de connaître les politiques des autres MSI, des compagnies et des bancassureurs, ces évolutions généralisées feraient figure d'exception, si l'on en croit les premières projections du cabinet d'études Facts et Figures. Cyrille Chartier-Kastler, son président, s'attend cette année à des hausses segmentées et personnalisées des tarifs, abandonnant ainsi « la notion de hausse moyenne au sens référence et monolithique du terme » afin de mieux refléter « la segmentation et la démutualisation nettement plus accentuées des tarifs ».

Ainsi, si aucun événement majeur ne vient plomber la sinistralité de la branche dommages au cours du deuxième semestre 2014, le cabinet prévoit, en auto, un gel voire une baisse de tarifs pour les meilleurs risques détenus en portefeuille, sur la base de critères tels que la sinistralité, la fidélité, la multidétention de contrats, et des hausses modérées (entre 0 et 2 %) pour la majorité du portefeuille.

Surveillance accrue

Les assureurs pourraient aussi procéder à une surveillance accrue de leurs portefeuilles en résiliant les mauvais risques.

En habitation, en revanche, les augmentations ne devraient pas excéder 2 % pour les bons risques et entre 3 et 4 % pour l'essentiel du portefeuille. Exception faite de certains contrats MRH sous-tarifés, dont l'assuré pourrait voir sa facture grimper jusqu'à 10 %. « Les bancassureurs segmentent leurs risques en MRH, à la différence des mutuelles sans intermédiaires et de quelques compagnies à agents dont les contrats sont notoirement sous-tarifés », souligne Cyrille Chartier-Kastler.

Redresser le ratio S/P

Reste que derrière le jeu des annonces, l'enjeu sous-jacent est bien celui de la conquête de parts de marché sur des segments réputés hautement concurrentiels. Une politique qui implique toutefois d'accepter certaines concessions. Et pour cause : en maintenant ses tarifs auto l'an dernier, la Maaf a certes enregistré une reprise de la production nette de ses contrats de l'ordre de 81 286 (contre 50 622 en 2012), mais en contrepartie, elle a fait face à une dégradation conjoncturelle de son ratio sinistres à primes à 85,9 % (contre 82,3 % en 2012), en raison d'une diminution mécanique de l'assiette de chiffre d'affaires.

Profitables au plan commercial, ces stratégies de hausses limitées des tarifs n'en demeurent pas moins risquées dans la préservation des équilibres techniques. Et particulièrement pour la branche automobile, marquée à la fois par une aggravation persistante de la charge liée aux dommages corporels et par une augmentation du coût moyen d'indemnisation, qui atteint 6 à 8 % par an en moyenne selon la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA).

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 01 juillet 2022

ÉDITION DU 01 juillet 2022 Je consulte

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

Nexforma

Consultants Spécialisés Indépendants H/F France Entière

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat de location, entretien et de relevé des compteurs d'énergie et des répartit...

Archipel Habitat - OPH de Rennes Métropole

07 mai

35 - ARCHIPEL HABITAT

Etude de faisabilité technique, financière et juridique et d'une mission d'assistan...

Agence Française de Développement (A.F.D./D.P.S.)

07 mai

75 - AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Des hausses mesurées et segmentées

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié