[DOSSIER] Vers une réparation intégrale du dommage corporel ? 3/4

Des méthodes classiques aux nouveaux outils, une avancée mitigée

Des méthodes classiques aux nouveaux outils, une avancée mitigée
Christophe Quézel Ambrunaz, enseignant-chercheur à l’Université Savoie Mont Blanc, Centre de recherche en droit Antoine Favre, Institut universitaire de France. © FRANCK GAY
En matière de dommage corporel, la liquidation des préjudices est un exercice délicat, mettant en œuvre une procédure particulière articulée autour de l’utilisation successive de plusieurs outils. La difficulté est de concilier la standardisation qu’ils induisent avec la nécessité d’individualiser la réparation, afin qu’elle soit réellement « intégrale » pour la victime. Une question [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à Jurisprudence Automobile ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Des méthodes classiques aux nouveaux outils, une avancée mitigée

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié