Deux mois de tempêtes, d'inondations et de submersions coûtent 500 M€ aux assureurs (FFSA)

Deux mois de tempêtes, d'inondations et de submersions coûtent 500 M€ aux assureurs (FFSA)
Inondations dans le Var, en janvier dernier.

La note est salée. Le marché français de l'assurance aura eu à débourser 500 M€ pour l'ensemble des événements climatiques survenus depuis la fin décembre. Deux mois dévastateurs – la tempête Dirk aura coûté 200 M€ à elle seule – sur lesquels revient Jacques de Peretti, président de la commission plénière des assurances de biens et de responsabilité, dans une interview sur le site de la FFSA. Il rappelle le cumul d'inondations, de vents violents de plus de 150 km/h et de phénomènes de submersion subis par certains départements, mais aussi les 180 à 220 M€ de sinistres consécutifs aux inondations dans le Var ou encore les 50 millions de dommages causés par le cyclone Bejisa, à La Réunion.

2 Md€ de dommages en huit mois

Au total, ce sont quelque 2 Md€ de dommages en huit mois qui reviennent aux aléas pour climatiques, contre 1,5 Md€ en moyenne par an au cours des vingt dernières années. «Plus que le nombre d’événements naturels, c’est l’importance de leur impact qui augmente avec le temps», souligne Jacques de Peretti. En 2009, à l'issue d'une étude sur le changement climatique, la FFSA avait prédit que le coût de l’indemnisation liée aux événements naturels serait multiplié par deux à l’horizon 2030.

Emploi

AFI ESCA

Délégué Régional grands comptes H/F

Postuler

SERPINET CONSEIL

Inspecteur Commercial SUD 12 15 30 34 48 81

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de services d'assurances pour la CTBR.

Compagnie des Transports du Bas Rhin

19 janvier

67 - STRASBOURG

Services d'assurances.

Ville de Riom

19 janvier

63 - RIOM

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Deux mois de tempêtes, d'inondations et de submersions coûtent 500 M€ aux assureurs (FFSA)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié