Distribution : Generali mise sur la téléphonie mobile dans les pays émergents

Distribution : Generali mise sur la téléphonie mobile dans les pays émergents
Generali est entré au capital d'Obi Worldphone qui cible en priorité les marchés à forte croissance.

Les applications de l’assureur Generali seront intégrées dans les smartphones conçus par l’entreprise américaine Obi Worldphone pour les marchés émergents.

Le groupe Generali vient de nouer un partenariat exclusif avec le fabricant américain de smartphones Obi Worldphone.

L’assureur, qui a pris une participation dans cette jeune entreprise fondée par John Sculley, un ancien dirigeant d’Apple, mise sur cette alliance pour accroître ses capacités de distribution dans les pays à forte croissance.  

Obi Worldphone vise, en effet, en priorité les marchés émergents et plus particulièrement les jeunes utilisateurs, un segment qui concentre l’essentiel de la croissance des ventes de téléphones mobiles.

10 millions de clients potentiels

La gamme de smartphones Androïd que le fabricant vient de présenter à San-Francisco intègrera, en standard, des applications conçues spécifiquement pour chaque marché par Generali. Celles-ci seront directement accessibles depuis l’écran d’accueil des téléphones, ce qui offrira de la visibilité aux services et aux produits de l’assureur.  

Ces smartphones équipés des applications de l’assureur seront disponibles dès cette année dans six pays : Emirats Arabes Unis, Inde, Indonésie, Philippines, Turquie et Vietnam. D’ici à 2017, les deux partenaires prévoient d’élargir leur zone de prospection commune à une vingtaine de pays au total.

Ce nouveau canal de vente, issu de l’accord noué avec Obi Worldphone, représente selon Generali un marché potentiel de 10 millions de personnes.

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Distribution : Generali mise sur la téléphonie mobile dans les pays émergents

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié