Economie mondiale : maitriser la violence des contraintes (livre)

Economie mondiale : maitriser la violence des contraintes (livre)

Comment financer l’investissement dans un monde où l’épargne décroît notamment du fait du vieillissement de la population ? C’est l’une des nombreuses questions que pose le dernier ouvrage de Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des économistes.

Le titre du dernier livre de Jean-Hervé Lorenzi peut prêter à confusion. « Un monde des violences » paru en ce début juillet aux éditions Eyrolles n’est pas un atlas géopolitique, mais bien un ouvrage d’économie. Quoique ! Toute l’originalité de la thèse développée par ce professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine, bien connu dans le monde de l’assurance, est justement de tisser des liens entre rapports économiques et rapports humains, et ainsi de démontrer l’urgence absolue de surmonter d’ici à 2030 les six contraintes majeures qui pèsent sur l’économie mondiale.

Surmonter les contraintes

« Nous pénétrons dans un monde où ces contraintes ont un nom, celui de conflits […] Ce qui est exceptionnel dans ce présent que nous habitons, c’est que nous pressentons les gigantesques difficultés à venir, nous tentons sans grand succès de conceptualiser les menaces, mais nous hésitons à transgresser l’interdit, celui d’évoquer le conflit explicite, dangereux cruel, celui qu’on appelle la guerre. Notre conviction est que si rien n’est fait, les conséquences de notre incapacité à surmonter les contraintes nous y conduiront sans nul doute », peut-on lire en introduction de l’ouvrage rédigé par le président du Cercle des économistes, en association avec un jeune actuaire, Mickaël Berrebi.

Financiarisation accélérée

Parmi ces contraintes, « trois d’entre elles sont déjà à l’œuvre et ont sans nul doute joué sur l’émergence des événements de 2007 à aujourd’hui » : il s’agit d’une « financiarisation accélérée », d’une « explosion des inégalités » ainsi que d’un « transfert d’activités massif, inconnu jusqu’alors des pays de l’OCDE vers les pays émergents ». Mais trois autres « plus neuves » vont également progressivement impacter irrémédiablement le cours de l’économie : « ce sont, d’une certaine manière, celles contre lesquelles il sera extrêmement difficile de lutter. »

Vieillissement et tragédie de l'épargne

Et parmi ces trois chocs figurent d’abord le vieillissement et ses conséquences, notamment sur le coût de la protection sociale ou l’aversion au risque. Une problématique que connaît bien Jean-Hervé Lorenzi, titulaire de la chaire "Transitions Démographique, Transitions Economique" à la Fondation du Risque. La seconde, « plus ambigüe » tient à un ralentissement du progrès technique. Enfin, en lien avec les deux premières, la troisième contrainte s’avère la décroissance de la source de financement de l’investissement : « Nous entamons ce qui peut se révéler être une véritable tragédie, une période où l’épargne devient la ressource rare par excellence. »

Vers la dette perpétuelle

Face à ces six grandes contraintes, largement analysées, le livre propose des pistes d’action, d’adaptation, de régulation, n’hésitant pas à formuler des propositions concrètes, comme celle d’une « retraite progressive » « qui renonce ici à l’objectif d’une retraite totale, sauf évidemment l’impossibilité de travailler, comme dans les cas de la dépendance » ; un « financement socialisé de la production nouvelle d’eau » ou encore la mise en œuvre d’une « dette perpétuelle », passage qui ne manquera pas d’intéresser tous les investisseurs institutionnels.

Nouveau partage des risques

En sachant que plus largement, les auteurs appellent sur cette problématique fondamentale du financement de l’investissement à un « nouveau partage de risques » entre la puissance publique et les investisseurs privés. Une thématique que l’on retrouvait d’ailleurs au cœur de la 14e édition des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, organisées par le Cercle des économistes les 4,5 et 6 juillet sous l’intitulé « Investir pour inventer demain ».


« Un monde de violences, l’économie mondiale 2015-2030 » Jean-Hervé Lorenzi – Mickaël Berrebi – Editions Eyrolles , 223 p. 17€

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 septembre 2021

ÉDITION DU 17 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Assurances Mutuelles de Picardie

RESPONSABLE POLE SINISTRES H/F

Postuler

CEA Assurances

Chargé de développement H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Désignation d'un Commissaire aux comptes 2022-2027

Nantes Métropole Habitat, OPH de la Métropole Nantaise

17 septembre

44 - NANTES METROPOLE HABITAT

Prestation de DPO (Data Privacy Officer) externalisée.

Agence Nationale des Fréquences

17 septembre

94 - ANFR

Marché d'assurances.

Ville de Plombières les Bains

17 septembre

88 - PLOMBIERES LES BAINS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Economie mondiale : maitriser la violence des contraintes (livre)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié