[DOSSIER] Assurance emprunteur 3/4

Encore des dossiers qui fâchent

Au Royaume-Uni, le scandale des ventes abusives d'assurance emprunteur ou « payment protection insurance » (PPI) n'est pas encore retombé 10 ans après : il avait révélé des pratiques frauduleuses (ventes forcées, clauses cachées, etc.) touchant quelque 13 millions d'assurés britanniques et plombe encore les comptes de la banque Lloyds.

En France, on en est bien loin. L'assurance emprunteur est même perçue, avec la caution, comme l'un des ressorts qui a poussé le dynamisme du crédit immobilier dans les années 2000, reconnaissait le rapport de l'Inspection générale des Finances (IGF) de novembre 2013.

En tête des litiges

Pourtant, l'opacité dont le marché a fait preuve pendant des années, la manne qu'elle représente en termes de commissions pour les banques distributrices, sans parler de sa large diffusion (2,6 millions de demandes d'assurance de prêt sur l'année 2012, par exemple) placent l'assurance emprunteur sur la sellette pour de nombreux dossiers : convention Aeras, participation aux bénéfices ou encore questions touchant aux sinistres comme le barème croisé. Avec 20% des litiges, elle reste en tête - ex aequo avec l'assurance auto - des réclamations traitées par le médiateur de la FFSA.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances tous risques expositions

FRAC Provence Alpes Côte d'Azur Fond Régional d'Art Contemporain

21 octobre

13 - FRAC PACA

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Encore des dossiers qui fâchent

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié