Epargne retraite : le groupe Vyv s’inquiète du projet de loi Pacte

Epargne retraite : le groupe Vyv s’inquiète du projet de loi Pacte

Le groupe Vyv salue la volonté de simplification des dispositifs d’épargne retraite du gouvernement. Mais à l'instar des compagnies, l'union mutualiste critique le projet de favoriser la sortie en capital.

Alors que le Gouvernement s’apprête, avec le projet de loi Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) porté par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire à bouleverser les règles de l’épargne-retraite supplémentaire, le groupe mutualiste Vyv estime que ce projet « porte des mesures nécessaires de simplification et de convergence des différents produits existants d’épargne retraite, mais pourrait générer des risques bien réels pour les français bénéficiaires de ces dispositifs ».

Attention au pouvoir d’achat des retraités

Dans un communiqué, le groupe Vyv regrette que le projet de loi prévoie « la possibilité de récupérer les sommes investies partiellement ou totalement en capital au moment du départ à la retraite en lieu et place d’une rente versée à vie » et considère que « cette proposition qui privilégie le court terme au long terme a tout de la "fausse bonne idée" ». Il souligne aussi que la possibilité d’avoir deux opérateurs différents pour la période d’épargne et la période de récupération des fonds « peut receler des inconvénients majeurs pour l’épargnant », car ce découplage « réduira considérablement l’horizon d’investissement et par conséquent la capacité des gestionnaires à amortir les chocs financiers liés à la volatilité croissante des marchés ». Conjuguées, ces deux mesures « limiteront la rentabilité des placements donc le complément de revenu et le pouvoir d’achat des futurs retraités ».

Le groupe mutualiste rappelle sa position selon laquelle « l’utilité de l’épargne-retraite est d’être un complément de revenus à ceux offerts par les dispositifs de retraite de la solidarité nationale qui doivent demeurer le socle d’une protection sociale universelle et de haut niveau » et souhaite que la réforme « ne fragilise pas un peu plus les plus modestes en les incitant à privilégier le court terme ». 

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription et la gestion de contrats d'assurances.

Ville de Colombier Saugnieu

16 juin

69 - COLOMBIER SAUGNIEU

Souscription contrats d'assurance.

Ville de Mazamet

16 juin

81 - MAZAMET

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Epargne retraite : le groupe Vyv s’inquiète du projet de loi Pacte

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié

23/04/2018 08h:56

Il y a une grande confusion chez ceux qui voudraient supprimer les possibilités de sortie en capital. Il doit pouvoir exister deux formules d'épargne : l'épargne-retraite qui se convertit en rente au moment du d&part en retraite et qui constitue une pension de retraite supplémentaire au sens et par ailleurs l'épargne en vue de la retraite qui doit pouvoir permettre de jouir de son épargne selon tous types de modalités et au moment souhaité par l'épargnant, pour lui ou son conjoint.Arrêtons de prendre les Français pour des imbéciles incapables de juger leurs besoins.

Répondre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié