Etats-Unis : Amazon se lance dans l'assurance santé

Etats-Unis : Amazon se lance dans l'assurance santé
CNN

Amazon a annoncé mardi 30 janvier s'associer avec la banque américaine JP Morgan Chase et la société d'investissement du milliardaire Warren Buffet pour proposer aux salariés de ces trois entreprises une couverture santé.

A elles trois, ces trois sociétés emploient quelque 960 000 personnes dans le monde. Dont, évidemment, une bonne partie aux Etats-Unis. Le géant américain du commerce en ligne Amazon, dirigée par Jeff Bezos, l'homme le plus riche du monde selon le dernier classement Bloomberg, la société d'investissement Berkshire Hathaway du milliardaire américain Warren Buffet, lui-même troisième plus grosse fortune mondiale selon le même classement, et, enfin, la banque américaine JP Morgan Chase, ont annoncé dans un communiqué commun publié mardi 30 janvier, qu'ils s'associaient pour explorer différentes « manières de fournir une assurance santé à leurs salariés américains, avec pour objectif d’améliorer la satisfaction des employés et de réduire les coûts. »

Une nouvelle activité a but non lucratif

Aucun détail supplémentaire n'a été apporté. Mais les trois parties ont fait savoir que, fortes de « leur taille et de leur expertise complémentaire », elles allaient poursuivre cet objectif de long-terme en créant une entreprise indépendante  « libre de toute contraintes et incitations à dégager des profits ». Bref, l'objectif ne semble pas de tirer des bénéfices de cette nouvelle activité. Pour l'instant du moins.

« Les coûts colossaux des soins de santé agissent comme un ver affamé sur l'économie américaine. Notre groupe n'aborde pas ce problème avec des réponses. Mais nous ne considérons pas cela comme inévitable », ajoutent les trois entreprises. « Aussi difficile que cela puisse être, réduire le fardeau de l'assurance santé pour l'économie et augmenter le niveau de vie de nos employés et de leur famille méritent un effort », précise même Jeff Bezos.

Explosion des dépenses de santé aux Etats-Unis

Quoi qu'il en soit, cette annonce est une véritable surprise. Mercredi 31 janvier, à la mi-journée à la bourse de New York, les valeurs des acteurs des soins de santé étaient en recul de 1,03 % après avoir déjà accusé le coup la veille, jour de la communication commune des trois entreprises. Il faut dire que le coût des soins de santé est l'une des questions du moment aux Etats-Unis. Ces derniers ont progressé en 2016  de 4,3%, atteignant un total de 3 300 Md$ (l'équivalent de près de 2 650 Md€), soit une facture d'environ 10 500 $ par Américain (8 400 €). Autre chiffre vertigineux : les dépenses de santé pèsent désormais près de 18% du PIB, soit deux fois ce qu'elles représentaient en 1980, selon les chiffres de l'organisme officiel CMS.gov.

L'obamacare dans le viseur de Trump

La question est d'autant plus difficile à gérer que sitôt élu, Donald Trump n'a cessé de chercher à détricoter la loi Affordable Care Act (ACA), votée à l'initiative de son prédécesseur démocrate et plus connue sous le sous le nom d'Obamacare et dont le but était de réduire le nombre d'Américains ne bénéficiant d'aucune couverture santé (c'était le cas de 10 % de la population en 2010) et d'imposer une amende à toute personne ne souscrivant pas une assurance-santé.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché Assurance Complémentaire Santé.

MSA de Lorraine

22 mai

54 - VANDOEUVRE LES NANCY

Marché Assurances.

Métropole du Grand Nancy Direction des Finances

22 mai

54 - NANCY

Marché de domiciliation bancaire.

COURBEVOIE HABITAT

22 mai

92 - COURBEVOIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Etats-Unis : Amazon se lance dans l'assurance santé

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié