[DOSSIER] Dossier «Résultats 2013» : les sociétés et mutuelles [...] 15/20

Euler Hermes résiste en 2013 en dépit du contexte économique

Euler Hermes résiste en 2013 en dépit du contexte économique

Après un troisième trimestre en demi-teinte, pénalisé par des effets de change défavorables, Euler Hermes a publié des résultats annuels meilleurs que prévu. La preuve : l’assureur-crédit a fait état d’un résultat net part du groupe (RNPG) de 313,7 M€, en hausse de 2,7% par rapport à l’exercice 2012, nettement supérieur aux attentes des analystes financiers, qui attendaient un RNPG de 294,4 M€.

De bonnes perfromances opérationnelles

Même constat pour le résultat opérationnel (Ebita), qui est ressorti à 458,6 M€, en hausse de 6,2%. Sur la période, le chiffre d’affaires s’est établi, quant à lui, à 2,486 Md€, soit une croissance de 3,7% par rapport à l’année précédente et de 5% à taux de change constants, soutenue par l’Asie Pacifique (+15,1%), l’Europe du Nord (+5,1%) et l’Amérique (+3,4%). A contrario, le chiffre d’affaires France recule de 3,8%.

Le ratio net de sinistralité ressort à 50,2% contre 51,7% lors de l’exercice précédent, signe d’une gestion prudente et d’une baisse de la sinistralité «malgré la hausse de l’activité et des niveaux encore importants de défaillances sur les marchés européens», souligne l’assureur-crédit dans un communiqué. Autre bonne nouvelle de cette publication : le ratio combiné net s’établit à 75,3% contre 74,2% en 2012, mais reste nettement supérieur aux attentes du marché (77,7%).

Euler Hermes confirme sa solidité technique

La bonne publication du groupe s’explique davantage par la performance du résultat technique (345,3 M€, +4,2%), dans la mesure où le résultat financier accuse une baisse de 21% à 86,2 M€. En 2013, Euler Hermes a, en effet, souffert d’une baisse des rendements obligataires et du niveau de plus-values réalisées, qui ont entraîné une baisse de 22,9 M€  des produits financiers nets de charge. Un repli amorti en partie par l’apport des entités espagnole et latino-américaine d’Euler Hermes Solunion, la joint-venture avec Mapfre.

Conséquence de cette publication, Euler Hermes est recherché par les investisseurs à la Bourse de Paris. A quelques minutes de la clôture, le titre s'adjuge 0,70% à 93,49 €.

Perspectives encourageantes

Au sujet de ses perspectives, l’assureur-crédit table sur une croissance économique mondiale de 3,1% en 2014, chiffre qui s'établit à 2,3% en 2013. Un bémol cependant : le nombre de faillites devrait rester à un niveau élevé sans toutefois fournir d’indications chiffrées. Dans ce contexte, «la reprise, même modeste, et la poursuite de son développement dans les marchés non matures et les nouveaux segments, devraient permettre à Euler Hermes de soutenir son rythme de croissance.»

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 13 décembre 2019

ÉDITION DU 13 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurances du CIRAD.

CIRAD

14 décembre

75 - CIRAD

Assurance responsabilité civile.

Gironde Habitat

14 décembre

33 - BORDEAUX

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Euler Hermes résiste en 2013 en dépit du contexte économique

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié