Expertise : Adenes et Polyexpert investissent dans les services en duo

Expertise : Adenes et Polyexpert investissent dans les services en duo
Emmanuel Géli, Polyexpert et Emmanuel Villette, Adenes

Les groupes d'expertise en dommages aux biens, Adenes et Polyexpert, créent des ponts entre leurs deux organisations pour optimiser et compléter leur offre de services dans le domaine de la gestion des sinistres de fréquence. Une coopération qui pourra aller jusqu'à la création de sociétés communes.

Pour tout ce qui relève de l'expertise sur le terrain ou des prestations liées aux risques d'entreprise, ils restent concurrents. Mais sur certains sujets ayant trait aux sinistres de fréquence, les groupes Adenes et Polyexpert avanceront désormais main dans la main.

«Les assureurs attendent beaucoup de nous en matière d'innovation et de services. Pour amortir les coûts d'investissements et disposer de volumes suffisants pour proposer des prestations uniformisées, nous avons décidé de coopérer dans certains domaines tout en restant indépendants d'un point de vue capitalistique», explique Emmanuel Géli, PDG de Polyexpert.

Une solution unique de visio expertise

Première pierre à ce nouvel édifice : la visio-expertise. Les deux groupes qui avaient développé chacun leur outil disposent désormais d'une solution commune dans laquelle ils investiront conjointement à l'avenir. «Les assureurs se disent souvent intéressés par les produits et services innovants que leur proposent les groupes d'expertise mais hésitent à les adopter parce qu'ils ne permettent pas de servir les assurés sur une base commune », explique Emmanuel Villette, PDG d'Adenes. « Notre accord de coopération répond à une nécessité de standardisation», précise-t-il.

En proposant une offre identique en termes de fonctionnalités, de tarifs et de performances, les deux partenaires qui ensemble détiendraient 40% de parts de marché, entendent accélérer l'adoption de ce type d'outils. Deux assureurs majeurs leur auraient déjà fait confiance.

Réparation en nature et gestion des dommages électriques

En s'alliant, Adenes et Polyexpert profiteront également d'un effet de taille indispensable pour optimiser le pilotage de certaines activités. C'est le cas de la réparation en nature, prestation qu'ils proposent déjà chacun de leur côté. Désormais, les deux groupes géreront un réseau de prestataires unique. Dans la même logique, le duo se dotera au courant du premier trimestre 2015 d'une structure spécialisée dans les dommages électriques.

«Cette société commune fera intervenir des experts de nos équipes pour l'évaluation des dégâts et s'appuiera sur un partenaire national qui mobilisera des techniciens sur le terrain pour réaliser un diagnostic, réparer tant que faire se peut ou remplacer les biens d'équipements, seulement après constat d’irréparabilité. Il s’agit d’une solution alternative à l’utilisation d’enseignes dont l’activité principale est la distribution», explique Emmanuel Villette.

Certains assureurs se tournent en effet vers ce type d’acteurs pour gérer les suites des dossiers portant sur des biens d’équipement. C’est le cas par exemple d’Allianz France qui a noué en 2011 un partenariat avec Darty.

Comme pour la réparation en nature, l'objectif est de gagner en efficacité, de peser davantage sur les coûts en mutualisant les volumes –ensemble les deux groupes gèrent plus de 30 000 dommages électriques par an– et de disposer d'un meilleur maillage du territoire.

Intervenir en amont de l'expertise

Adenes et Polyexpert prévoient par ailleurs de créer une «plate-forme de qualification». «Cette structure interviendra pour le compte des assureurs, juste après l'étape de la déclaration de sinistre et en amont de l'expertise proprement dite. Elle se chargera de la réception des dossiers, de la validation au regard des garanties et de leur orientation vers le mode de traitement le plus adapté – gré à gré, réparation en nature, etc. - en fonction de la stratégie d'indemnisation de l'assureur», explique Emmanuel Géli.

En proposant aux assureurs de lui confier une partie, même restreinte, de leurs opérations d'indemnisation, le duo se positionne sur un marché encore peu développé en France, celui de l'externalisation de la gestion des sinistres. Si cette pratique se répand, ce qui pourrait être le cas au sein de groupes d'assurance qui rationalisent leurs activités et réduisent leurs effectifs, elle constituera pour les deux partenaires un moyen d'élargir leur champ d'intervention sur un marché de l'expertise très tendu.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 30 octobre 2020

ÉDITION DU 30 octobre 2020 Je consulte

Emploi

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Approvisionnement en carburant et paiement des péages sur les autoroutes par cartes...

GIP Blanchisserie Inter-hospitalière

28 octobre

33 - GIP BIH SUD GIRONDE

Prestations d'assurances "Flotte automobile et risques annexes"..

Aéroport Réunion Roland Garros

28 octobre

974 - STE MARIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Expertise : Adenes et Polyexpert investissent dans les services en duo

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié