Expertise en automobile : Ader mise sur les services

Expertise en automobile : Ader mise sur les services

Le réseau Ader, qui fédère près de 120 cabinets d’experts en automobile (soit 600 experts et près de 450 collaborateurs administratifs), investit dans les services pour aider ses adhérents à renforcer la qualité de leurs prestations.

Déployée cet été, l’application «Ader Gestion» permet de faciliter la transmission des missions et des rapports d’expertise entre le réseau, les cabinets et les assureurs, loueurs de véhicules et autres donneurs d’ordre. «Cette application nous permet aussi d’avoir une vision statistique de l’activité et d’aider les cabinets à améliorer les délais de remise des rapports, notamment en protection juridique, activité qui représente 50% des dossiers qui nous sont confiés, et 65% du chiffre d’affaires», souligne Patrice Dalifard, élu président du réseau en juin 2013.

Réduire les délais

En moyenne, pour un dossier d’assistance en protection juridique, il peut se passer entre 60 et 70 jours entre la réception de la mission et la remise du rapport. Avec «Ader Gestion», le réseau s’est fixé pour objectif de ne pas dépasser les 50 jours. Il teste par ailleurs un module d’aide à la rédaction des rapports de protection juridique utilisable sur tablettes et connecté avec l’application de gestion.

Former les experts et leurs collaborateurs

Toujours dans l’optique de renforcer la qualité de services de ses adhérents, Ader organisera, à partir du mois de décembre, des sessions de formation d’une journée destinées au personnel administratif des cabinets. «L’objectif est de favoriser l’implication des collaborateurs des cabinets en leur apportant une meilleure connaissance des outils informatiques mais aussi du fonctionnement du réseau et des attentes de nos mandants», explique Benoît Hulot, directeur général d’Ader.

En parallèle, le réseau prépare pour les experts une formation sur les aspects relationnels dans le traitement des dossiers de protection juridique. «Pour traiter ces missions, les connaissances techniques ne suffisent pas, il faut faire preuve de qualité d’écoute et de pédagogie afin de favoriser la résolution des dossiers à l’amiable», précise Patrice Dalifard. Les premières sessions devraient démarrer au printemps 2014.

Plus qu'un guichet unique

Le réseau Ader, qui intervient depuis 1996 en tant que point d’entrée unique, transmet en moyenne 25 000 dossiers par an à ses adhérents (50% relevant de la protection juridique, 30-35% de l’expertise après collision et 15 à 20% de pannes mécaniques), représentant un chiffre d’affaires d’environ 6 M€. «Notre objectif est d’aller au-delà de la distribution de missions en apportant des solutions d’assistance aux adhérents sous la forme d’outils informatiques ou de formations», résume Patrice Dalifard. Dans un marché de l'expertise en automobile bouleversé par la baisse de la sinistralité et par les processus de gestion des sinistres simplifiés mis en place par les assureurs, le réseau entend se concentrer davantage sur ses spécialités que sont la protection juridique et les pannes mécaniques.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 10 juillet 2020

ÉDITION DU 10 juillet 2020 Je consulte

Emploi

MNCAP

Responsable Contrôle interne et fonction clé gestion des risques H/F en CDI

Postuler

Mutuelle des Iles Saint Pierre et Miquelon Assurances

REDACTEUR H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Expertise en automobile : Ader mise sur les services

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié