Feu vert conditionnel à la fusion Unipol-Fondiaria

MILAN (Reuters) - La direction de la concurrence italienne a dit mercredi qu'elle acceptait sous certaines conditions le rachat de l'assureur déficitaire Fondiaria-SAI par son concurrent Unipol.

Elle explique dans un communiqué que l'entité issue de la fusion devra rompre tout lien avec la banque d'affaires Mediobanca.

Unipol, le troisième assureur italien, a convenu en janvier, suivant une transaction montée par Mediobanca, de renflouer Fondiaria afin de créer le deuxième assureur de la péninsule derrière Generali.

Premafin, société mère de Fondiaria, détient 4% de Mediobanca.

La direction de la concurrence a ajouté qu'Unipol devrait vendre des portefeuilles de polices d'assurance ainsi que des réseaux d'agences.

Elle conclut enfin que le nouvel assureur devra ramener à moins de 30% ses parts de marché nationales et régionales dans divers segments de l'assurance.

Stephen Jewkes, Danilo Masoni et Alberto Sisto; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 27 novembre 2020

ÉDITION DU 27 novembre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

CRETEIL HABITAT SEMIC

CHEF DU SERVICE MARCHE/ASSURANCES H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Feu vert conditionnel à la fusion Unipol-Fondiaria

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié