Fintech : marchez, nagez, pédalez... Vous économiserez !

Fintech : marchez, nagez, pédalez... Vous économiserez !
AdobeStock / L’ARGUS de l’assurance

Récompenser financièrement les assurés qui prennent soin de leur santé ? La fintech Assurancycling a convaincu des assureurs de tenter la rupture.

Pierre Cellot connaît trop bien l’assurance pour savoir que son initiative risque de créer quelques remous. L’homme affiche près de 50 ans d’expérience dans l’assurance de personnes (AG2R, Azur-GMF, Generali, Mornay, Klesia, Ocirp), et ce n’est pas fini, puisqu’il a tout bonne­ment décidé, voilà un peu plus de deux ans, de créer… une start-up. Ce passionné de la peti­te reine, qui roule encore 6 000 km par an, s’est associé avec Niels Brouzes, ancien coureur cycliste professionnel, pour lancer, en décembre 2015, Assurancycling. Credo de la société : le bien-être par l’activité physique via le programme Wellness.

« Il faut pratiquer au minimum 625 minutes d’activité physique par mois pour bénéficier de bienfaits attestés sur la santé », décrypte son président, avant de préciser : « C’est très accessible. Cela représente, par exemple, un quart d’heure de vélo matin et soir. » Ce programme combine une application et une montre qu’on peut utiliser avec son vélo, mais aussi en faisant de la natation, du ski de fond ou de la marche. En revanche, le jogging, qui peut se révéler nocif à haute dose pour la santé, n’est pas pris en compte.

La fintech a convaincu deux assureurs de l’intégrer dans leur produit : l’offre emprunteur portée par Afi Esca ainsi qu’une garantie des accidents de la vie (GAV) avec Axeria prévoyance, leur commercialisation étant prévue en ce mois de mars. Le principe est simple : « Lors de la souscription, l’assuré s’engage à suivre le programme afin de bénéficier d’un tarif préférentiel. L’application atteste qu’il pratique régulièrement une activité physique. »

Un test en assurance collective

Assurancycling n’entend pas se limiter à l’assurance individuelle : une brique Wellness est actuellement testée dans le programme d’accompagnement et de prévention aux entreprises d’un grand assureur de la place. Sur ce credo professionnel, la compagnie Generali France a fait parler d’elle, à l’automne 2016, avec le lancement de Vitality, qui récompense sous forme d’avantages commerciaux les salariés les plus assidus à ce programme de bien-être et de santé. Dans un registre un peu différent, Malakoff Médéric consent des efforts tarifaires aux entreprises qui souscrivent à différents services de prévention.

L’appui d’un réassureur

Si ce n’est pas de l’assurance comportementale, cela y ressemble beaucoup. Une pratique très décriée. On se souvient en effet de la polémique suscitée par Axa, avec sa distribution de bracelets connectés alors même que l’opération ne prévoyait aucune récompense financière. « Les conservateurs de tout poil ne manqueront pas d’invoquer la mutualisation. Nous n’échapperons pas à ce procès d’intention. Tout est question de savoir où l’on place le curseur de la responsabilité. En France, nous avons l’art de construire des lignes Maginot », se défend Pierre Cellot. Avec un tel programme « le risque de diabète est divisé par deux » et, question confidentialité, « toutes les informations transmises à l’assureur sont anonymisées ».

Financée jusque-là par son créateur, avec l’appui d’un important réassureur, la start-up devrait procéder à une levée de capitaux. L’application est gratuite et le modèle économique s’apparente au courtage, avec la perception d’une commission sur les contrats vendus, ainsi que sur le merchandising. Mais son interven­tion ne s’arrête pas là. « Nous avons un vrai rôle d’animation. Il est primordial de faire vivre la communauté des pratiquants de Wellness », insiste le président d’Assurancycling, avant de préve­nir : « Si la recher­che du bien-être disparaît derrière l’intérêt finan­cier, le risque d’échec est réel. »

Si la recherche du bien-être disparaît derrière l’intérêt financier, le risque d’échec est réel.

Pierre Cellot, président d’Assurancycling

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance du personnel affilié à la CNRACL.

SICTOM de la Région Montluçonnaise

19 avril

03 - DOMERAT

Prestations d'assurance (DO et TRC) pour la construction d'un conservatoire de théâ...

Ville de Montigny le Bretonneux

19 avril

78 - Montigny-le-Bretonneux

Marché de service d'assurance risques statutaires.

Ville de Cogolin

19 avril

83 - COGOLIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Fintech : marchez, nagez, pédalez... Vous économiserez !

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié