Florence Karras, BNP Paribas Cardif : «Comment les baby-boomers vont-ils concevoir le vieillir de demain ?»

Florence Karras, BNP Paribas Cardif : «Comment les baby-boomers vont-ils concevoir le vieillir de demain ?»
Florence Karras, chief digital officer de BNP Paribas Cardif : "Nous sommes en train de vivre à la fois une mutation démographique, due au vieillissement et à la longévité, et une révolution digitale et technique qui transforme totalement les entreprises et nos vies."

Conçu par BNP Paribas Cardif afin de porter un regard nouveau sur le vieillissement, mais également décoder les évolutions sociétales, le site Internet Generation Care fête sa première année d’existence. Et c’est dans le  prolongement de cette démarche que la compagnie organise, les 5 et 6 novembre, une opération originale afin de faire émerger les attentes de la génération des baby-boomers à l’heure de la révolution digitale. Les explications de Florence Karras, chief digital officer (CDO) de BNP Paribas Cardif France, sur le pourquoi et le comment de ce « JAM ».

Qu’est-ce qu’un JAM ?
C’est un événement d'open innovation, un exercice de co-création et de brainstorming de 48 heures qui associent des collaborateurs de l’entreprise et des experts externes afin de créer de nouveaux services pour les clients. On est très proche dans l’esprit du Hackathon. Ce nom de JAM session a été donné en référence aux sessions d'improvisation de jazz. Le JAM des 5 et 6 novembre est le 5ème organisé par BNP Paribas Cardif, avec la particularité de ne pas associer seulement des experts internes, des start-up, des sociologues… mais également des consommateurs, une trentaine de baby-boomers que nous avons rassemblés spécialement pour cette opération.

Pourquoi avoir retenu cette problématique des baby-boomers et du vieillissement ?
Nous sommes en train de vivre à la fois une mutation démographique, due au vieillissement et à la longévité, et une révolution digitale et technique qui transforme totalement les entreprises et nos vies. Au regard de ce double choc, les premiers concernés sont les baby-boomers, une génération qui arrive à l’âge de la retraite alors même qu’elle rejette les stigmates de la vieillesse. Comment ces inventeurs de la jeunesse vont-ils concevoir le vieillir de demain ? Comment vont-ils s’approprier la révolution digitale ? Quels leviers ces hommes et femmes vont-ils activer ? Il s’agit bien de faire émerger leurs aspirations autour de thématiques très diverses comme le travail, la santé, l’habitat, la mobilité, les modes de vie… In fine, notre objectif est de recueillir des éléments sociaux-marketing afin d’améliorer la conception de nos offres et la manière de s’adresser à ce segment. Il s’agit d’aller au-delà du simple constat livré par nombre d’études, à savoir que les seniors souhaitent vieillir à domicile et utiliser les objets connectés !


Comment va se dérouler cette opération ?
L’événement va donc réunir 60 « Jammers » pendant deux jours et il sera rythmé par plusieurs phases. Sans entrer totalement dans le détail, l’ouverture sera une phase d’immersion prospective avec notamment des conférences mais également une visite de notre Cardif  Lab’, laboratoire d’innovations de BNP Paribas Cardif, où sera présentée une trentaine d’innovations en lien avec les thématiques du JAM, afin que chacun puisse se projeter dans ce  monde de demain. Dans une seconde phase, le pôle innovation de BNP Paribas Cardif qui anime l’opération va initier tout un travail de créativité, avec l’appui d’une agence spécialisée dans le « Makestorming ». Nous attendons la livraison d’une matière assez riche, d’ordre sociologique et marketing, voire peut-être des projets, mais il est difficile de l’anticiper.


Mais ce panel de baby-boomers est-il représentatif ?
Nous avons souhaité une diversité de profils, des horizons très différents, mais tous les membres du panel devaient avoir une sensibilité aux enjeux du vieillissement et aux nouvelles technologies pour que l’exercice fonctionne. Il s’agit d’une démarche qualitative et ce biais sera corrigé dans un second temps par le lancement, en fin d’année, d’une enquête en ligne auprès d’un échantillon bien plus large, qui nous permettra de confirmer ou non les conclusions du JAM, de les nuancer, de les confronter à des discriminants de sexe, de localisation géographique… Pour in fine, avoir un canevas très précis de la manière dont ces baby-boomers se projettent en papy-boomers !


Emploi

AFI ESCA

Délégué Régional grands comptes H/F

Postuler

SERPINET CONSEIL

Inspecteur Commercial SUD 12 15 30 34 48 81

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de services d'assurances pour la CTBR.

Compagnie des Transports du Bas Rhin

19 janvier

67 - STRASBOURG

Services d'assurances.

Ville de Riom

19 janvier

63 - RIOM

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Florence Karras, BNP Paribas Cardif : «Comment les baby-boomers vont-ils concevoir le vieillir de demain ?»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié