Gan Eurocourtage : Allianz arrive seul en tête

Gan Eurocourtage : Allianz arrive seul en tête

Après plusieurs mois de rebondissements, la cession de la filiale dédiée au courtage de Groupama est sur le point d'être bouclée. Le groupe Allianz vient d'entrer en négociations exclusives avec le groupe mutualiste.

«L'offre d'Allianz a dû être plus conforme aux attentes de Groupama. Le seul regret que j'aurai pu avoir dans cette affaire, c'eût été de ne pas avoir essayé », concède Daniel Ellezam, directeur général adjoint de Gan Eurocourtage. L'initiateur des deux pools d'investisseurs, composés des fonds Apax, PAI et du réassureur Swiss Re pour l'un, et du fond Advent et de l'assureur Generali pour l'autre, joue ainsi le fair-play dans cette course à la reprise sur le point de se conclure en faveur de la compagnie d'assurances allemande.

Pas de reprise de l'activité transport

Allianz et Groupama SA viennent effectivement d'entrer en phase de négociations exclusives dans le cadre de la cession de Gan Eurocourtage. « L'empilement, assurance et banque, des dispositions réglementaires ont fait perdre beaucoup de temps aux deux consortiums. Dans une course contre la montre comme celle-là, cela a forcément constitué un frein », ajoute Daniel Ellezam. Il faut dire que le timing était serré. Alors que l'offre aurait été déposée le 17 avril, Allianz n'aurait laissé que dix jours à la direction générale de Groupama pour se positionner.

Le 27 avril, justement, les deux parties en présence annoncent entrer en phase de négociations exclusives. L'offre formulée par Allianz ne concerne que la re-prise des activités courtage de la filiale de Groupama et n'inclut pas le transport. « Cela laisse penser que Groupama a des repreneurs potentiels dans les tuyaux pour la partie transport », analyse le directeur général adjoint de Gan Eurocourtage.

Des conséquences sociales non négligeables

Cette proposition du groupe allemand s'apparenterait, selon nos informations, à un rachat de portefeuille de la filiale de Groupama sans reprise des fonds propres. « Même si nous sommes plutôt ravis que l'offre d'Allianz soit finalement retenue, nous restons toutefois prudents, car nous ne connaissons rien encore du traitement du volet social », précise Martial Le Pennec, délégué syndical central CFDT.

L'aspect social devrait être connu rapidement. En effet, initialement, un seul comité central d'entreprise (CCE) de l'union d'économie sociale (UES) Groupama-Gan devait se tenir le 25 mai. Finalement, un autre CCE a été ajouté au calendrier, le 14 mai. Si l'ordre du jour de ces deux réunions n'est pas connu pour l'instant, les membres du CCE devraient toutefois aborder la question de la reprise des activités d'assurance dommages de Gan Eurocourtage par Allianz. Par ailleurs, un comité d'établissement de Gan Eurocourtage devrait être organisé d'ici à la mi-mai, au cours duquel ses membres seront amenés à rendre un avis sur la cession.

En effet, l'une des conséquences immédiates de cette acquisition sera la disparition du guichet Gan Eurocourtage. Ainsi, si l'affaire se conclut, 641 salariés seront normalement transférés avec le portefeuille d'activité. En revanche, l'avenir des 22 directeurs de Gan Eurocourtage sous statut Groupama SA, ainsi que celui des salariés des centres de services partagés (sur la paye et la comptabilité) n'est pas connu. Sans compter que l'assisteur Mutuaide et Groupama Protection juridique pourraient également être touchés par la cession.

L'AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL DISPOSE DE SOIXANTE JOURS POUR DONNER SON AVIS

  • Les prises ou extensions de participation sont soumises à l'approbation préalable de l'ACP. Dans les deux jours suivant le dépôt du dossier, l'Autorité transmet au candidat acquéreur un accusé de réception qui ouvre le délai de soixante jours ouvrables dont elle dispose pour s'opposer, le cas échéant, à l'opération.
  • Pendant ce délai, l'ACP a la possibilité de réclamer par écrit un complément d'informations jusqu'au cinquantième jour ; la période d'examen du dossier est alors suspendue tant que le candidat acquéreur n'a pas donné suite à cette demande, et cette suspension ne peut excéder vingt jours ouvrables.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations bancaires pour la gestion quotidienne des opérations bancaires et compt...

Office Public de l'Habitat (OPH) de Vitry-sur-Seine

21 septembre

94 - Vitry-sur-Seine

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Gan Eurocourtage : Allianz arrive seul en tête

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié