GCM : une table ronde pour sauver le réseau de soins mutualiste

Le tribunal de grande instance (TGI) de Marseille a nommé, le 9 novembre, en la personne d'Emmanuel Douhaire, l'administrateur judiciaire chargé d'accompagner le Grand Conseil de la Mutualité (GCM), qui s'est déclaré en cessation de paiement. La procédure de redressement devra intervenir pendant une période d'observation de six mois, renouvelable une fois. Le 8 novembre au soir, quelque 500 personnes des comités d’usagers et syndicats de salariés et médecins ont manifesté devant la Préfecture où une délégation du GCM était reçue. Une table ronde se tiendra prochainement, avec l’Etat, les collectivités territoriales, les représentants des personnels et des médecins. Objectif : approvisionner un fonds d’urgence et réfléchir aux solutions à mettre en œuvre pour pérenniser ce réseau, qui comprend 11 centres de soins, emploie 1 200 salariés et accueille plus de 200 000 patients par an et qui devrait enregistrer une perte de 4,5 M€ en 2011.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 15 juillet 2022

ÉDITION DU 15 juillet 2022 Je consulte

Emploi

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

GCM : une table ronde pour sauver le réseau de soins mutualiste

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié