Generali France croît dans la rentabilité

L'organisation par marchés, la politique de multidistribution et les relais de croissance par Internet contribuent à la performance de Generali France.

«Generali France a réalisé une excellente année 2007 », se réjouit Claude Tendil, son PDG. Dans une année contrastée, avec un bon premier semestre et un second financièrement perturbé, Generali a poursuivi sa croissance et maintient sa position de deuxième assureur généraliste, derrière Axa et « loin devant les suiveurs », signale le président. Il indique que le groupe récolte les fruits de sa nouvelle organisation par marchés avec la création d'un pôle de multidistribution et du projet d'entreprise « Ambition Generali », qui a misé sur deux leviers de croissance : la motivation des hommes et la qualité des outils à leur service.

La vie, aussi forte en individuel qu'en collectives

La politique de multidistribution est payante, car tous les réseaux (agents, salariés, courtiers, CGPI, partenariats, gestion privée, Internet) ont vu leur chiffre d'affaires progresser de 10 % en moyenne.

Dans un contexte baissier en 2007, le marché étant en recul de 1 %, Generali a réalisé une croissance de son chiffre d'affaires de 9 %, à 15,5 MdE. Avec 11,4 MdE (+ 10 %) , l'assurance vie, premier marché pour Generali, affiche une croissance aussi forte en assurance individuelle (11 %) que collective (8 %). La part des investissements en unités de compte est restée stable, mais celle sur les fonds en euros a augmenté de 15 %. La retraite collective bondit également de 14 %.

Les profits progressent plus que le chiffre d'affaires

Dans un marché dommages saturé, Generali annonce une hausse globale de 6 % ; toutes les branches, exceptée l'assurance aviation et spatial en chute de 42 %, sont positives : l'assurance automobile + 5 %, les professionnels et les entreprises + 6 %.

Dans ce contexte favorable pour Generali, Claude Tendil fait remarquer que « ces performances n'ont pas été réalisées au détriment des résultats, en cassant les prix et les marges ». Bien au contraire, les profits, à 812 ME, + 15 % en vie et + 16 % en dommages, progressent plus que les chiffres d'affaires, soit un doublement en trois ans, pour une rentabilité des affaires nouvelles en vie qui est passée de 13 % en 2005 à 16 % en 2007 et un résultat technique dommages en amélioration, le ratio combiné ayant baissé d'un point à 96,7 %. Le résultat net part du groupe a progressé de 25 % en un an et de 28 % en moyenne annuelle sur trois ans.

À ce stade de l'année 2008, Generali ne semble pas souffrir de l'incertitude qui plane sur les marchés financiers, et poursuit sur la même ligne puisque la collecte vie croît au rythme de 10 %.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 avril 2020

ÉDITION DU 03 avril 2020 Je consulte

Emploi

INFOPRO DIGITAL

Commercial sédentaire en BtoB H/F

Postuler

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Exploitation de la station d'épuration

Saint-Etienne Métropole

28 mars

42 - St Jean Bonnefonds

ACCORD CADRE en groupement de commandes de bailleurs sociaux pour la mutualisation ...

Meurthe et Moselle Habitat

28 mars

54 - MEURTHE ET MOSELLE HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Generali France croît dans la rentabilité

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié