Generali-Mediobanca : Groupama pourrait servir les intérêts de Dassault

En janvier, Laurent Dassault évoquait dans la presse italienne son intention de prendre une participation de 1 à 5% dans le capital de Generali. Une opération qui passerait par un retour du groupe Dassault dans l’actionnariat de la banque italienne Mediobanca, détentrice de 13,2% du capital de l’assureur. Or, parmi les actionnaires de la banque susceptibles de céder leurs parts à la famille Dassault, figure toujours Groupama, qui possède 4,92% de Mediobanca. Et, selon le quotidien Les Echos, "beaucoup" lui prêteraient l'intention de vendre cette participation.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances statutaires groupement ESMS 65

Etablissement Public d'Accompagnement et de Soins des Hautes-Pyrénées 65

20 septembre

65 - CASTELNAU RIVIERE BASSE

Aménagement du CCAS

Ville de Ruelle sur Touvre

20 septembre

16 - Ruelle-sur-Touvre

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Generali-Mediobanca : Groupama pourrait servir les intérêts de Dassault

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié