Generali se fixe de nouveaux objectifs

Generali  se fixe de nouveaux objectifs
Mario Greco, administrateur délégué chez Generali.

A l’occasion d’une journée dédiée aux investisseurs, à Londres, hier, l’assureur italien a annoncé un relèvement de ses objectifs de réductions de coûts.

Mario Greco, administrateur délégué de Generali, l’annonce tout de go : «En janvier dernier, lors de notre journée aux investisseurs, j’étais en fonction depuis 5 mois, notre directeur financier, Alberto Minali, depuis trois mois et d’autres membres de la direction, n’avaient pas encore rejoint l’équipe, nous n’avons donc pu donner que des lignes directrices et, aujourd’hui, nous donnons les détails.» En fait de détails, le groupe a  aligné les réussites accomplies au cours des dix derniers mois  : la cession des actifs non centraux a permis de dégager des recettes de 2,4 Mds d’euros, soit déjà 60% de son objectif de 4 Md€ fixé à horizon 2015.

La banque suisse BSI toujours en vente

Le désengagement d’actifs non centraux devrait se poursuivre : le processus de vente de la banque privée suisse BSI est toujours d’actualité, mais l’administrateur délégué de Generali n’a pas souhaité commenter l’identité des activités susceptibles d’être vendues prochainement. Le groupe en a également profité pour confirmer un certain nombre d’objectifs financiers : l’objectif de rentabilité sur fonds propres a été maintenu à 13%, tandis que le groupe table toujours sur un ratio de solvabilité supérieur à 160% d’ici à 2015.

750 M€ d'économies

Au travers d’un programme de rationalisation d’un certain nombre de fonctions (informatique, ventes et fonction achats), Generali a cependant relevé ses objectifs de réductions de coûts : ce n'est pas 600 M€, mais 750 M€ d'économie que le groupe devra dégager d'ici 2015 ; et même 1 Md€ à horizon 2016. L’assurance vie contribuera à hauteur de 40% à ces objectifs, et l’assurance dommages à 60%. Si elles sont envisagées, les suppressions d’emplois ne devraient pas donner lieu à des plans massifs, selon Mario Greco.
Generali s’est également fixé d’autres objectifs financiers : le ratio d’endettement devra se situer au-dessous des 35%, comparé à 40%, fin septembre. Les filiales du groupe seront également sollicitées : leur taux de contribution à la trésorerie du groupe devra être au moins égale à 75%. Les investisseurs ont apprécié : l’action prenait 1,51% à la Bourse de Milan.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 21 février 2020

ÉDITION DU 21 février 2020 Je consulte

Emploi

SIACI SAINT HONORE

Chargé d'études Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

Assurances Saint Germain

Rédacteur Production Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de titres restaurants.

RESAH - Réseau des Acheteurs Hospitaliers

22 février

75 - GIP RESAH

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Generali se fixe de nouveaux objectifs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié