Gestion des risques naturels : les élus peuvent mieux faire !

Gestion des risques naturels : les élus peuvent mieux faire !
Un peu plus du tiers (34%) des élus ne savent pas du tout ou pas précisément ce qu’est un plan communal de sauvegarde (PCS).

Un peu plus d’an après les élections municipales, les maires n'appréhendent pas suffisamment la dimension risque de leur commune même s’ils se disent préoccupés par la gestion des risques naturels.

La gestion des risques, en particulier naturels, est loin de susciter l’enthousiasme des quelque 36 000 maires de France. Et pour cause : un an après les élections municipales, un peu plus du tiers (34%) des élus ne savent pas du tout ou pas précisément ce qu’est un plan communal de sauvegarde (PCS), selon une enquête réalisée par l’institut TNS Sofres pour Villes de France, en partenariat avec la mutuelle d'assurance Smacl Assurances. Dans les faits, seuls 54% des élus ont mis en place un plan de ce type aujourd’hui opérationnel. Sa « mise en œuvre reste donc à généraliser », souligne les auteurs de l’enquête.

Une obligation réglementaire

Rendu obligatoire par la loi n° 2004-811 du 13 août 2004 dite « loi de modernisation de la sécurité civile » dans le sillage de l’explosion de l’usine AZF de Toulouse en 2001, le PCS concerne les communes dotées d'un plan de prévention des risques naturels prévisibles.

Son objectif est de se préparer préalablement en se formant, en se dotant de modes d’organisation, d’outils techniques pour pouvoir faire face à tous ces cas et éviter ainsi de basculer dans une situation de crise.(lire ci-dessous).

Risque de sanction pénale

Pourtant, et c’est là le paradoxe, les édiles restent dans leur grande majorité (à hauteur de 76%) préoccupés par la gestion des risques naturels et technologiques sur leur commune. D’autant qu’en cas de manquement, la responsabilité pénale de l’élu peut être engagée. 71% d’entre eux s'inquiètent d'ailleurs d'une possible exposition à des infractions non intentionnelles.

Plan communal de sauvegarde (PCS) : de quoi parle-t-on ?

Le plan communal de sauvegarde plan décrit l'organisation et la mise en œuvre des dispositions répondant aux obligations légales telles que :

- Le recensement des « risques connus » et des « moyens disponibles » (moyens humains et moyens matériels).
- La détermination des « mesures immédiates de sauvegarde et de protection des personnes ».
- La fixation de « l’organisation nécessaire à la diffusion de l’alerte et des consignes de sécurité ».
- Les modalités de « mise en œuvre des mesures d’accompagnement, de soutien et d’information de la population ».
- Le DICRIM (Documents d’informations communales sur les risques majeurs).

Il s’applique aux risques suivants :

- Risques naturels et climatiques : inondations, séisme, canicule, tempêtes, orages, cyclones, tornades, fortes chutes de neige, verglas, avalanches, risques glaciaires, éruptions volcaniques, tsunamis, submersions marine…

- Risques technologiques : accident industriel, rupture de barrage, accident nucléaire, accident lors du transport de matière dangereuse (par la route, le fer, les canalisations, les voies fluviales et maritimes).

- Risques sanitaires : pandémie, pollution de l’air ou fluviale, pollution du réseau d'eau potable.

- Des accidents de grande ampleur (manifestation, rassemblement…)

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché public de prestation de services en assurances.

Ville de St Mandé

21 juillet

94 - ST MANDE

Prestations de services d'enrichissement de portefeuilles d'investissements pour le...

FGA Fonds de Garantie des Assurances

21 juillet

94 - VINCENNES

Marché de service relatif à la prestation d'assurance..

Ville de St Dié des Vosges

21 juillet

88 - ST DIE DES VOSGES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Gestion des risques naturels : les élus peuvent mieux faire !

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié