Gras Savoye et Willis, des fiançailles au mariage

Gras Savoye et Willis, des fiançailles au mariage
François Varagne, directeur général de Gras Savoye.

Willis Group Holdings a confirmé son offre d’acquisition de 70 % du capital de Gras Savoye, pour passer à 100 % fin 2015. Gras Savoye intégrerait la holding, en conservant sa dénomination sociale et sa marque sur ses marchés-clés.

Le faire-part était attendu. Le 22 avril 2015, Willis Group Holdings, déjà actionnaire de 30 % du capital de Gras Savoye, a fait une offre pour les 70 % restants. L’opération pourrait être réalisée fin décembre 2015, et non en juin 2016, comme initialement prévu. Un calendrier resserré par Willis qui souhaite exposer sans attendre les avantages d’un tel rapprochement à ses clients et consolider les résultats de Gras Savoye dans ses comptes pour l’année 2016. Le courtier français a annoncé un chiffre d’affaires brut consolidé de 566 M€ pour 2014, en croissance de 4,1 % par rapport à 2013. Le géant anglo-saxon est tout particulièrement intéressé par la croissance de Gras Savoye en assurance de personnes (6,5 %) et par son développement sur l’affinitaire (banques et professions réglementées).

Des noces internationales

Avec l’acquisition de Gras Savoye par Willis, les deux courtiers officialisent un partenariat entamé plusieurs décennies auparavant. En effet, le courtier français a rejoint dès 1975 l’Anglo-saxon dans un réseau international. En 1997, une nouvelle étape a été franchie puisque Willis a acquis 33 % du capital de Gras Savoye, pour finalement passer à 31,8 % en 2009, lorsque le fonds Astorg Partners est devenu actionnaire. Les deux courtiers ont donc évolué côte à côte, développant des synergies, depuis quarante ans. Mais comme des fiançailles qui dureraient trop longtemps, l’entourage a commen­cé à demander une officia­lisation.

Willis a dit « oui » à l’Afrique

« Jusque-là, beaucoup de clients nous disaient que notre partenariat avec Willis était efficace mais ils s’interrogeaient sur l’avenir. Nous devions leur expliquer que l’appui de Willis avait un caractère permanent », souligne François Varagne, directeur général de Gras Savoye. Même son de cloche du côté de Willis qui veut gagner en pérennité et donc en confiance pour le développement international de ses clients. Au-delà du maillage régional du leader français du courtage – un modèle intéressant pour le courtier anglo-saxon – et de la présence d’un nombre important de multinationales en France, Willis souhaite profiter du développement international complémentaire de Gras Savoye. « Nous sommes très intéressés par les perspectives offertes en Afrique, où de nombreuses entreprises européennes, nord-américaines, mais également russes ou chinoises cherchent à se développer », détaille Tim Wright, PDG de Willis International. Gras Savoye offre également des implantations complémentaires de Willis en Europe de l’Est.

Gras Savoye, une belle dote

Cette acquisition ne signifie pas pour autant la dissolution du Français dans le giron de l’Anglo-saxon. Tim Wright insiste sur l’intérêt de la marque Gras Savoye, qui restera inchangée dans les marchés où le Français a une position de leader en France mais aussi en Europe de l’Est et en Afrique. « Par ailleurs, Willis International sera rebaptisé en interne Willis Gras Savoye », nous confie le PDG qui est en première ligne sur cette acquisition.

Emploi

KAPIA RGI

DVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Gras Savoye et Willis, des fiançailles au mariage

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié