Groupe Humanis : à Lille, Jean-Pierre Ménanteau rejette «toute chasse aux sorcières»

Groupe Humanis : à Lille, Jean-Pierre Ménanteau rejette «toute chasse aux sorcières»
Jean-Pierre Menanteau, nouveau directeur général d'Humanis : il y a "beaucoup de choses à redresser"

Le départ de Damien Vandorpe de la direction générale d’Humanis avait beaucoup interpellé les « Lillois » du groupe de protection sociale, dans la mesure où celui-ci avait dirigé l’ex-Vauban Humanis implanté dans le Nord. Son successeur, Jean-Pierre Menanteau, qui a pris ses fonctions le 2 avril, a réservé son premier déplacement, ce jeudi 11 avril, à l’établissement lillois. Lors de sa rencontre avec les cadres,  il a mis en avant le caractère « très stratégique »  de la région Nord pour le groupe, certes au même titre que le Centre et la région parisienne : « Charge à nous que toutes nos racines arrivent à se combiner ».

Pas de noblesse parisienne

Le nouveau directeur général a mis en exergue le très grand professionnalisme des équipes, «la capacité de la région à combiner le développement économique et le développement social», réclamant d’être «à la hauteur de cette tradition de 130 ans de belles aventures dans la protection sociale… » Il a affirmé « sa  totale hostilité à toute chasse aux sorcières », mettant l’accent sur ses critères de management, « des jugements professionnels sains basés sur des compétences, des comportements et des résultats » : « Je ne serai pas celui qui mettra en place une noblesse parisienne et un tiers Etat provincial. »

De l'huile dans les rouages

Pour aider à « fluidifier les relations entre le Nord et le reste du groupe », un directeur de site, a été nommé avec pour mission «de mettre de l’huile dans les rouages chaque fois que nécessaire ». Il s’agit de Vincent Cahour, qui reste directeur du développement durable.

En ordre de marche

« Comptable de la conduite des adaptations nécessaires », Jean-Pierre Menanteau n’a pas caché avoir « beaucoup de choses à redresser », rappelant avoir longtemps été directeur financier et indiquant qu’il « y a quelques domaines où il va falloir atteindre un autre niveau », même si « énormément a déjà été fait » : « Notre ambition, c’est que dans 18 mois au maximum, le groupe soit parfaitement en ordre de marche dans tous les processus de l’entreprise. »  

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 03 décembre 2021

ÉDITION DU 03 décembre 2021 Je consulte

Emploi

InterEurope AG European Law Service

Assistant administratif d’assurances en gestion de sinistres H/F

Postuler

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance Dommages Ouvrage pour les travaux de construction d'un nouveau collège à ...

Conseil Départemental de la Vendée

03 décembre

85 - LUCON

Assurances Dommages aux biens et risques annexes.

Ville du Chesnay-Rocquencourt

03 décembre

78 - LE CHESNAY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Groupe Humanis : à Lille, Jean-Pierre Ménanteau rejette «toute chasse aux sorcières»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié