Hannover Re reprend deux portefeuilles britanniques en risque de longévité

Hannover Re reprend deux portefeuilles britanniques en risque de longévité

Hannover Re, troisième réassureur mondial, annonce le rachat pour 490 millions de GBP (574 M€) le portefeuille de risques liés à la longévité d’Abbey Life, une filiale de la Deutsche Bank. Il acquiert, parallèlement, un portefeuille similaire pour un montant de 460 millions de GBP (539 M€) auprès de la compagnie Rothesay Life, la branche assurance de Goldman Sachs. Ces deux transactions généreront cette année un volume de primes de 53 millions de GBP soit 62 M€.

Une spécialité depuis les années 90

« Agissant en tant que réassureur, nous apportons notre expertise en produits de réassurance dans le risque de longévité. Nous intervenons uniquement dans le risque biométrique et non dans le risque d’investissement », déclare Ulrich Wallin, président du directoire, dont le groupe s’est spécialisé dès les années 90 dans la protection contre les risques liés à la longévité. Il précise que la démarche est identique au rachat en février dernier du portefeuille d’un autre britannique, Legal & General, pour un montant de 2 milliards de GBP (2,34 Md€). L’ensemble de ces opérations produira cette année un volume de primes de 150 millions GBP, soit 176 M€.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation d'assurance

Amiens Aménagement

18 octobre

80 - Amiens

Prestations de services d'assurances IARD pour une durée de 4 ans.

Ville de L'Ile d'Elle

18 octobre

85 - L'ILE D'ELLE

SERVICE D'ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES.

Communauté de Communes du Savès

18 octobre

32 - LOMBEZ

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Hannover Re reprend deux portefeuilles britanniques en risque de longévité

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié