Jon Hancock (RSA) : «La France est l'une de nos deux locomotives en Europe»

Jon Hancock (RSA) : «La France est l'une de nos deux locomotives en Europe»
Jon Hancock, responsable des lignes commerciales de RSA pour le Royaume-Uni et l’Europe de l’Ouest. © rsa

Responsable des lignes commerciales de l’assureur britannique RSA pour le Royaume-Uni et l’Europe de l’Ouest, Jon Hancock détaille le positionnement du marché français dans la stratégie du groupe. Son nouveau directeur général, Stephen Hester, a restructuré RSAafin de le concentrer sur des marchés clefs. Onze activités internationales ont été cédées pour une valeur de 810 M£ (1,1 Md€) et le capital augmenté de 775 M£ (1 Md€). L’assureur britannique a ainsi renoué avec les profits en 2014, avec 275 M£ (377 M€) de bénéfice avant impôt, à comparer avec une perte de 244 M£ en 2013 (335 M€). Ce résultat s’accompagne aussi d’un retour aux dividendes : les actionnaires percevront deux pence par action ordinaire pour 2014.

Comment définiriez-vous le positionnement de RSA ?
La stratégie actuelle du groupe RSA consiste à se concentrer sur quatre aires géographiques, l’Amérique latine, la Scandinavie, le Canada et la région Royaume- Uni-Irlande, qui englobe aussi nos opérations spécialisées en Europe, dont la France. Celles-ci sont divisées en deux entités distinctes, les lignes personnelles et les lignes commerciales, lesquelles représentent respectivement 52 et 48% de nos primes annuelles au niveau du groupe. Au Royaume-Uni, par exemple, nous faisons partie des deux premiers assureurs d’entreprises et notre modèle de distribution passe essentiellement par un réseau de courtiers (2 500 au total) et d’intermédiaires, et, dans une moindre mesure, par la vente directe. Nous souscrivons pour des grandes entreprises comme pour des PME et des start-up une gamme de risques commerciaux très étendue : assurances maritimes (navires et fret), autos, lignes professionnelles, énergies renouvelables, immobilier, etc.

Comment la France s’inscrit-elle dans ce paysage et quelles sont vos ambitions dans ce pays ?
Avec l’Espagne, la France est l’une de nos deux locomotives en Europe. Au cours des dernières années, nous avons quadruplé la taille de nos opérations en France, où nous employons 90 personnes et souscrivons 110 millions d’euros de primes. Notre positionnement dans ce pays est très particulier : nous aimons à nous décrire comme un acteur de lignes spécialisées ayant à coeur d’exceller dans certains domaines. Nous détenons ainsi une position dominante dans l’immobilier, l’assurance maritime, les énergies renouvelables et la responsabilité civile dans des secteurs très variés. En France, notre clientèle est essentiellement tournée vers les grosses entreprises : 33 des 120 plus grosses sociétés font partie de nos clients. À l’avenir, nous souhaitons également développer des relations plus étroites avec les PME tournées vers l’international. Notre modèle de distribution passe aux deux tiers avec des courtiers internationaux – 50 en tout – et nous souhaitons étendre et approfondir nos relations dans ce pays. En 2014, les conditions de marché ont été difficiles en France, en raison d’un durcissement de la compétition et d’une pression accrue sur les prix.

Dans quelle mesure la politique de restructuration engagée par le directeur général de RSA, Stephen Hester, va-t-elle affecter les lignes commerciales ?
Les cessions d’activités entreprises par Stephen Hester (à Hong Kong, Singapour, en Pologne, en Chine, dans les Pays baltes…) représentent moins de 10% de notre chiffre d’affaires. Notre nouvelle stratégie n’a pas modifié notre appétit pour la souscription de risques commerciaux au travers de l’Europe. Nous allons continuer à nous concentrer sur ce que nous faisons et devenir plus compétitifs.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

BANQUE DE FRANCE

Directeur de mutuelle H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances 2021/2024.

Ville de St-Nabord

25 octobre

88 - ST NABORD

Assurance Prévoyance Statutaire.

Ville de Panazol

25 octobre

87 - PANAZOL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Jon Hancock (RSA) : «La France est l'une de nos deux locomotives en Europe»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié