L’année 2014 sera celle de la « rupture digitale » pour Allianz France

L’année 2014 sera celle de la « rupture digitale » pour Allianz France
Jacques Richier, PDG d'Allianz France.

Le plan stratégique 2012-2015 d’Allianz France se déroule comme prévu. Certains des objectifs seront même dépassés. L’assureur entend désormais aller plus loin dans la modernisation de l’entreprise.

Pas de changement d’aiguillage pour Allianz France mais une accélération de sa transformation. «Le digital sera la priorité de 2014», a indiqué son PDG, Jacques Richier, à l’occasion de l’inauguration du TGV Allianz qui fera étape dans 14 villes d’ici au 19 octobre.

Signe de la volonté de l’assureur d’aller plus loin dans l’adoption d’Internet et des technologies numériques : la création cet été d’une direction des activités digitales et «market management», dirigée par Virginie Fauvel. Cette direction réunit des ressources issues de différentes entités d’Allianz France : équipes en charge du multi-accès, de la vente directe, des technologies, du marketing ou encore des produits. La «rupture digitale» annoncée par Allianz France recouvre en effet différents volets du plan stratégique devant aboutir à une transformation  «dans la façon d’opérer et d’être en relation avec les clients», précise Jacques Richier.

Optimisation et simplification

L’assureur s’est ainsi lancé dans une refonte de ses systèmes d’information, un chantier qui débute par le service indemnisation. «Les premières applications seront mises en production en novembre, mais nous serons vraiment au cœur de ce projet informatique en 2015», précise Jacques Richier. Autre axe du plan stratégique : la réduction du nombre de produits proposés et l’optimisation de la gestion de sinistres. «Nous sommes dans le rythme de simplification de notre offre et plutôt en avance en matière d’indemnisation», indique le PDG d'Allianz France.

Internet : objectifs à la hausse

En matière de gestion de sinistres, l'assureur qui s'est associé à Darty pour les sinistres touchant des équipements domestiques, et à CapsAuto dans le domaine de la réparation automobile, prévoit d'annoncer prochainement d'autres partenariats. Quant à Internet, l’assureur entendait initialement dépasser les 10% d’affaires nouvelles générées par ce mode de distribution. «Nous en sommes aujourd’hui à 8% ou 10% selon les produits et pensons doubler notre objectif pour atteindre 20 à 25% à l’horizon 2016», précise Jacques Richier.

L’assureur souhaite exploiter les technologies numériques dans toutes les dimensions de la relation avec les assurés. Les 8 000 à 10 000 prospects et clients conviés à monter à bord du TGV Allianz en auront un avant-goût. Animations interactives, simulations de sinistres en 3D, échanges avec des conseillers par visio-conférence, "sales game"… : autant d’outils exploités par l’assureur pour présenter l’étendue de son offre lors de ce tour de France en train.

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

L’année 2014 sera celle de la « rupture digitale » pour Allianz France

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié