L’assurance auto britannique a généré son deuxième profit annuel en 2014

L’assurance auto britannique a généré son deuxième profit annuel en 2014
Le marché de l'assurance auto du Royaume-Uni a renoué avec les bénéfices pour la première fois depuis 21 ans.

Après avoir dégagé des bénéfices en 2014, selon Ernst & Young, le secteur de l'assurance auto au Royaume-Uni devrait néanmoins accuser de nouvelles pertes dès cette année.

Les années 2013 et 2014 étaient décidément de bons crûs pour l’assurance auto outre-Manche. Selon le cabinet de conseil et d’audit Ernst & Young (E&Y), ces deux années se sont soldées par un bénéfice. Une vraie prouesse dans un paysage de l’assurance auto britannique, qui n’avait plus connu ce phénomène depuis 1994. Le retour à la rentabilité est cependant resté très modeste l’an dernier, avec un ratio combiné de 99,8%, soit 1,3 point de plus qu’en 2013. Autre bémol : les assureurs ont dû piocher dans leurs réserves (+10,8%) pour se maintenir à flots, soit la deuxième libération de réserves la plus importante enregistrée au cours des 30 dernières années.

Retour dans le rouge en 2015

Sans grande surprise, le retour à la rentabilité serait de courte durée. Selon le cabinet d’audit, le secteur devrait retomber dans le rouge en 2015, avec un ratio combiné attendu à 105%.  «2015 ne pourrait se conclure par des bénéfices que si le niveau de libération de réserves se portait à 14,7%, soit un niveau sans précédent», explique l’entreprise. Or, selon toute probabilité, ce niveau serait plus proche de 10% l’an prochain. «Entre 2010 et 2013, la hausse annuelle des libérations de réserves s’est faite à l’initiative d’un petit nombre d’assureurs», explique Catherine Barton, responsable au sein de la division actuarielle dommages chez E&Y. Et de préciser : «Or, en 2014, 80% du marché a amélioré ses résultats en ayant recours aux réserves. Cette même tendance s’était manifestée il y a dix ans  et avait conduit  à une hausse spectaculaire des primes en 2009-2010, nécessaire à renforcer les bilans.»

Hausse des primes inévitable

Inévitable, le retour dans le rouge va néanmoins s’accompagner d’une hausse des primes, la première depuis 2011, avec une augmentation attendue à hauteur de 2% sur une année. Pour Catherine Barton, cette hausse était inévitable, «les primes étant descendues à des niveaux anormalement bas.»

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 septembre 2021

ÉDITION DU 24 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

GESTIONNAIRE INDEMNISATION CADRE H/F

Postuler

Assurances Mutuelles de Picardie

RESPONSABLE POLE SINISTRES H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Désignation d'un Commissaire aux comptes 2022-2027

Nantes Métropole Habitat, OPH de la Métropole Nantaise

17 septembre

44 - NANTES METROPOLE HABITAT

Prestation de DPO (Data Privacy Officer) externalisée.

Agence Nationale des Fréquences

17 septembre

94 - ANFR

Marché d'assurances.

Ville de Plombières les Bains

17 septembre

88 - PLOMBIERES LES BAINS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L’assurance auto britannique a généré son deuxième profit annuel en 2014

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié