L’assurance habitation britannique à la peine

L’assurance habitation britannique à la peine
Le cabinet Ernst 1 Young prédit une hausse du coût des sinistres cette année de 2,3% au Royaume-Uni

Après huit années dynamiques, l’assurance habitation britannique devrait à peine être rentable cette année avant de tomber dans le rouge en 2017, selon une étude publiée par le cabinet Ernst & Young. 

En 2016, l’assurance habitation britannique ne sera pas à la fête. Selon une étude publiée par le cabinet Ernst & Young, le secteur ne fera qu’effleurer cette année la rentabilité, avec un taux de ratio combiné attendu de 99%, après huit années de profits solides.

UNE CONSéQUENCE DU BREXIT ET DE LA PERSISTANCE DES TAUX BAS

Pour expliquer ce déclin, le cabinet met en avant une hausse cette année du coût des sinistres de 2,3% par rappprt à 2015, Une conséquence directe de la faiblesse chronique de la livre sterling par rapport à l'euro depuis le vote des Britanniques en faveur du Brexit et du maintien de la faiblesse persistante des taux d'intérêt.

Le secteur a également dû faire face à une hausse à hauteur de 4% de l’Insurance Premium Tax, un impôt affectant les primes en assurance dommages, et de l’introduction de la taxe Flood Re, du nom du dispositif de réassurance contre les inondations. Parallèlement, les primes ont chuté de 1,8%.

LE PIRE POURRAIT ENCORE ËTRE A VENIR

« Malheureusement,  cela ne surprendra personne dans l’industrie d’apprendre que l’enregistrement de ratios dans la fourchette basse des 90% appartient au passé » souligne Tony Sault, responsable en assurances dommages sur le marché britannique chez Ernst & Young. « Et si le Royaume-Uni est affecté par le mauvais temps vers la fin de cette année, ce qui risque de donner lieu à une hausse des déclarations de sinistres, la rentabilité modeste que nous prévoyons pourrait être perdue, laissant les assureurs dans une position inconfortable en matière de libération des réserves et d’augmentations des primes ».

Le pire reste encore à venir pour l’assurance habitation britannique : en 2017, le cabinet Ernst & Young table sur un ratio combiné de 101% et un déclin des primes de 1,7% comparé au niveau de 2015.


Emploi

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

KAPIA RGI

DÉVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L’assurance habitation britannique à la peine

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié