L’assurance pourrait être menacée par une série de chocs violents (AM Best)

L’assurance pourrait être menacée par une série de chocs violents (AM Best)
© Logo AM Best

En dépit d’opportunités réelles pour le secteur, l’industrie de l’assurance doit être en mesure d’anticiper de nouveaux défis, selon A.M. Best.

«Notre industrie présente des opportunités de croissance fantastiques et une véritable pertinence au travers du monde» : c’est sur ce message optimiste que Michel Liès, directeur général du groupe Swiss Re, a entamé, ce mercredi matin, son allocution lors de la conférence annuelle de l’agence de notation A.M. Best, à Londres. Pour ce professionnel, le big data s’adapte ainsi parfaitement aux besoins du monde de l’assurance «capable ainsi de construire des produits adaptés aux clients et de pratiquer une souscription prédictive». A côté du potentiel de croissance des primes dans les pays émergents, les assureurs peuvent aussi trouver des relais de croissance dans la couverture des catastrophes naturelles : «L’énorme écart entre les pertes totales et les pertes assurées montre à quel point les assureurs ont encore une marge de manoeuvre dans ce secteur», a souligné le directeur général de Swiss Re. De même, l’urbanisation et le financement à long terme des infrastructures restent des terrains à conquérir : «Alors que les dépenses actuelles en matière d’infrastructure se situent à 2 600 Md$, les besoins en financement devraient atteindre 4 300 Md$ d’ici à 2020, un écart que les investisseurs sur le long terme pourraient contribuer à combler», a-t-il poursuivi.

Risque de cat' nat' majeure

Sur une note plus prudente, Michel Liès a également averti des défis auxquels l’industrie est confrontée : «Nous avons perdu une bataille lorsque le conseil de stabilité financière a identifié neuf assureurs internationaux systémiques.» Pour les analystes d’A.M. Best, l’assurance pourrait être menacée par une série de chocs violents parmi lesquels une cat' nat' majeure, une nouvelle crise financière, l’hyperinflation,  des erreurs dans les modèles de capitaux ou encore l’inadéquation des systèmes de gestion de risque. Moins brutale, la probabilité d’une hausse rapide des taux d’intérêts, en particulier après une période prolongée de faibles taux, pourrait aussi s’avérer particulièrement difficile à gérer pour le secteur : «Les plus values latentes accumulées au cours des années de taux faibles pourraient soudainement se transformer en moins values latentes», conclut Catherine Thomas, analyste au sein de A.M. Best.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 11 juin 2021

ÉDITION DU 11 juin 2021 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance Senior H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE FONCTION CLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Conseil et assistance en gestion financière.

ACOSS - Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale

13 juin

93 - MONTREUIL

ACQUISITION DE TITRES RESTAURANT.

CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart

13 juin

91 - CA GRAND PARIS SUD

Groupement de commande : Frais de santé et Prévoyance.

EPIC Meribel Tourisme

13 juin

73 - EPIC MERIBEL TOURISME

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L’assurance pourrait être menacée par une série de chocs violents (AM Best)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié