[DOSSIER] Rencontres Amrae : les temps forts de la 24e édition 3/13

L'assureur AmTrust valorise son business model auprès des courtiers

L'assureur AmTrust valorise son business model auprès des courtiers
Abel Morieux, directeur du bureau français d'AmTrust Europe.

Présent aux 24e rencontres de l’Amrae, AmTrust accélère en matière d’assurance affinitaire et de RC médicale. En France, l’assureur américain s’est doté, depuis septembre 2013, d’un bureau dirigé par Abel Morieux.

 

«Nous sommes présents au congrès de l’Amrae avec deux objectifs, explique Abel Morieux, directeur d’AmTrust France depuis l’ouverture du bureau en septembre 2013 : accroître notre visibilité et rencontrer nos courtiers ainsi que le marché.» Il faut dire que les sujets ne manquent pas. Par exemple, l’assureur américain, ou plutôt sa filiale AmTrust International, chargée de la trentaine de pays hors des Etats-unis, va être concernée, en France, par l’impact de la loi Hamon dès le mois de mars 2016.

Ce texte uniformisera, en effet, la durée de l’extension de garantie à 2 ans. «Si nous devons reformater nos produits pour couvrir la période allant  de X années après ces deux premières années, cela change la technique», relate Abel Morieux (ex-directeur commercial et marketing de Chubb). Autre thème stratégique à partager : la directive sur la distribution d’assurance (IDD) et sa déclinaison pays par pays. Porteur de risques spécialisé dans le marché de l’affinitaire (ndlr : 40 % de son activité en France), AmTrust est en prise avec toutes les évolutions.

Un business model différenciant pour les courtiers

Côté distribution, l’assureur dont le siège extra-domestique est basé à Londres, travaille avec un pool réduit de 10 courtiers (Verspieren, Diot, SPB, Innoserve…) à qui AmTrust International délègue l’ensemble des procédures administratives (émissions de devis, de polices, d’avenants, recouvrement des primes,…). «C’est un modèle économique différenciant plus impactant et qui fait de nos courtiers des partenaires à part entière, argumente Abel Morieux. Ensuite, on met en place un menu, puis le courtier compose son package avec son client dans une logique de sur-mesure.»

Les cliniques comme relais de croissance de la RC médicale

Outre l’affinitaire, le directeur de l’antenne française entend se développer sur la RC médicale en répondant aux besoins assurantiels des cliniques, en sus des hôpitaux. Dans les autres domaines de la santé, de l’accident corporel (depuis juin 2015, l’assureur propose également un produit d'indemnité journalière en cas d’hospitalisation qui est en plein essor) ou l’assurance voyage voire la protection juridique, l’activité s’appuie sur la technicité actuarielle londonienne du siège. «Nous sommes à l’affût des opportunités», souligne Abel Morieux.

Coté au Nasdaq sous la référence AFSI, AmTrust International est peu bavard en matière de résultats. Ses primes brutes souscrites s’établissent à environ 4,1 Md€ et ses primes nettes acquises à 2,27 Md€. Son ratio combiné est dans le vert, à 90,5%.

 

 

 

Emploi

KAPIA RGI

DVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

L'assureur AmTrust valorise son business model auprès des courtiers

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié