L'éthique pour encadrer l'intelligence artificielle dans l'assurance

L'éthique pour encadrer l'intelligence artificielle dans l'assurance
Lionel Namin, conseiller scientifique de Jurisprudence automobile © DR

Ce n’est un secret pour personne que les assureurs adoptent, de plus en plus, l’intelligence artificielle (IA) pour gérer leurs activités. Nombreuses sont les applications percepti­bles par les consommateurs, telles que les chatbots permettant de répon­dre à leurs requêtes en ligne 24 h/24 et 7 j/7.

Mais le développement de l’IA ouvre de nouveaux champs, en donnant la [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à Jurisprudence Automobile ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations d'assurance our les besoins de la ville et du CCAS

Ville de Nogent sur Seine

15 août

10 - Nogent-sur-Seine

Marché d'assurances

SEMIGA

15 août

30 - SEMIGA

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'éthique pour encadrer l'intelligence artificielle dans l'assurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié