L'Italien Unipol se restructure pour devenir un groupe financier

Pour une meilleure transparence, Unipol crée une holding commune à toutes les sociétés opérationnelles du groupe, structuré par activités.

Un an après l'échec de son raid sur la Banca nazionale del lavoro (BNL), Unipol, troisième compagnie de la péninsule, se restructure en un « groupe financier » à l'organigramme plus simple et « transparent », comme le précise la société.

Récupérer ses billes sur Aurora...

« L'objectif est de séparer les fonctions de holding de toutes les sociétés opérationnelles du groupe, qui sont aujourd'hui réunies sous le même chapeau », explique un porte-parole de l'assureur.

Dans cette perspective sera donc constituée une holding, Unipol Gruppo Finanziario spa, qui remplacera l'actuelle Unipol cotée en Bourse et contrôlera les diverses sociétés du groupe autour de trois axes principaux : l'assurance, à travers Unipol Assicurazioni, Aurora, Unisalute (spécialisée dans la santé), Linear (polices par téléphone et Internet) et Navale Assicurazione (branche maritime et tourisme) ; la banque, via Unipol Banca spa, dont le groupe, qui en détient actuellement 86 %, s'apprête à racheter les parts minoritaires ; et, enfin, la bancassurance, à travers BNL Vita, qu'Unipol détenait jusqu'à présent à 50 %. Mais avec le rachat de BNL par BNP Paribas, l'assureur devrait acquérir 1 % du capital et prendre le contrôle de la société. La compagnie de Bologne détient par ailleurs 50 % de Quadrifoglio Vita, produits d'assurances de la Banca Agricola Mantovana, contrôlée par Monte dei Paschi di Siena.

... et développer le secteur bancaire

Dans le cadre de cette réorganisation, qui devrait être finalisée en juillet, l'opération la plus importante consistera à lancer une OPA sur Aurora, la deuxième compagnie du groupe, dont 20 % avaient été vendus l'an dernier à des coopératives afin de monter le plan financier pour l'OPA sur BNL. L'opération se révèle délicate, car Unipol, qui contrôle pour l'instant 66,66 % d'Aurora, devra récupérer, au-delà des 27,2 % de parts détenues par trois sociétés proches du groupe, les 6,34 % de titres restants se trouvant aux mains de 130 000 petits actionnaires. Le prix a été fixé à 2,40 E par action.

Quant aux 3 MdE qui avaient été mobilisés pour lancer l'assaut sur BNL, « ils serviront à faire des acquisitions dans le secteur bancaire », conclut le groupe, qui s'estime suffisamment doté dans le secteur des assurances. Unipol se donne un an et demi pour se renforcer dans ce domaine

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 avril 2020

ÉDITION DU 03 avril 2020 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance H/F

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de services d'assurance construction.

Sud Massif Central Habitat

04 avril

12 - ST AFFRIQUE

Marché de services d'assurance construction.

Lozère Habitations

04 avril

48 - MENDE

Prestations d'Assurances pour l'OPH CAPA - LOT DOMMAGE AUX BIENS.

OPH de la Communauté d'Agglomération du Pays Ajaccien

04 avril

20 - AJACCIO

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'Italien Unipol se restructure pour devenir un groupe financier

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié