L'UFF portée par l'engouement pour les marchés actions au premier semestre 2013

L'UFF portée par l'engouement pour les marchés actions au premier semestre 2013

Après un exercice 2012 contrasté, l’activité de la banque, positionnée sur le conseil en gestion de patrimoine est repartie à la hausse au premier semestre 2013. En cause : le regain d’intérêt pour les marchés actions observé depuis fin 2012.

Les voyants de l’UFF sont au vert au premier semestre de l’année. Et pour cause : sur la période, le résultat net consolidé part du groupe (RNPG) de la filiale à 74,3% d'Aviva Vie affiche une croissance à deux chiffres de 14% à 7,4 M€ par rapport au premier semestre 2012.  L’Union financière de France a bénéficié de la hausse de 2% des commissions de placement (à 26,4 M€) dont +11% dans l’immobilier et +3% en assurance vie.

Les parts de SCPI boudés

Un point négatif en revanche : la chute de 23% des commissions sur les souscriptions de parts de SCPI et sur les produits d’entreprise. « L’activité s’est portée principalement sur l’immobilier direct au cours du premier semestre », évoque Hervé Pommery, responsable des services comptables de l’UFF. Et d’ajouter : « Le lancement d’une SCPI Duflot au deuxième semestre devrait nous permettre d’augmenter notre activité en SCPI. Nous avons une conviction forte de l’intérêt de nos clients pour ce dispositif, qui plus est dans un contexte où le coût du crédit est faible. »

Collecte nette positive

La collecte nette reste positive (21 M€) mais a été affectée  par « la dissolution de cinq fonds arrivés à échéance sur le premier semestre. Sans cela, la collecte nette aurait été de 47 M€  », précise Hervé Pommery. Compte tenu de cette collecte nette positive et de l’impact positif de la valorisation des actifs en cours, les actifs gérés ont progressé de 7% pour atteindre 7,3 Md€. Les commissions de gestion provenant de ces actifs ont ainsi atteint 43,9 M€ (+2%).

Regain d’appétit pour le marché actions

En assurance vie, le retour vers des prises de positions plus risquées se confirme. La preuve : le taux d’unités de compte (UC) s’est établi à 58% au premier semestre 2013 contre à peine 38% à la même période l’an dernier, au détriment des fonds en euros dont les taux évoluent sur des planchers historiques. Une tendance qui s’explique notamment par le regain d’intérêt des investisseurs pour le marché actions amorcé depuis la fin de l’année 2012. « Les actions offrent des perspectives de rendement plus important. Nous avons été les premiers en 2009 à lancer des fonds obligataires à échéance. Au premier semestre, cela concourt pour 8% de la collecte en unités de compte », souligne Hervé Pommery.

Un rapprochement des réseaux de distribution à l’étude

Par ailleurs, un projet de rapprochement des réseaux de distribution salariés entre l’UFF et Aviva est actuellement à l’étude. Des discussions ont débuté depuis mi-juin entre les comités d’entreprise des deux entités concernées par le rapprochement - Ufifrance Patrimoine pour le groupe UFF et Aviva Vie - dont le but poursuivi est « une augmentation de la capacité de distribution. »

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'aide à la décision dans la stratégi...

Ville de Paris / Secrétariat général Délégation générale à la modernisation

20 juillet

75 - VILLE DE PARIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'UFF portée par l'engouement pour les marchés actions au premier semestre 2013

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié