L'unification de la CSCA devra encore attendre

L'unification de la CSCA devra encore attendre
Hervé Houdard, président de la CSCA estime que tout projet de regroupement est loin d’être définitivement abandonné.

Faisant suite à l’Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) convoquée par la CSCA ce 30 décembre 2014, un communiqué met un point final officiel au projet de chambre syndicale unifié, initié depuis plusieurs années et dont l’aboutissement devait, selon le calendrier établi, intervenir à la fin de celle-ci. Une demie-surprise pour l'ensemble de la profession, comme nous l'avions annoncé il y a quelques jours.

Le refus du Sycarif

Ainsi, lors de cette AGE d’aujourd’hui, la CSCA a en effet pris acte du refus du Sycarif (Syndicat des courtiers d’assurances d’Ile de France) de convoquer son AGE de dissolution dans les délais impartis, empêchant ainsi de lever la dernière condition suspensive nécessaire à la réussite du projet. « Nous ne pouvons que vivement regretter ce résultat, qui met un terme au projet d’Union tel qu’il avait été conçu. Pour autant, tout projet de regroupement est loin d’être définitivement abandonné ; de nouvelles modalités pourraient être examinées », déclare Hervé Houdard, Président de la CSCA, qui tient à saluer le travail et la très forte mobilisation de la grande majorité des courtiers et des syndicats autour de ce projet ambitieux, structurant et fédérateur pour la profession.

Huit syndicats sur dix étaient pour

Parmi les 10 syndicats qui composent la CSCA, 8 avaient adopté leur dissolution au profit de la nouvelle Chambre unifiée. L’une des principales missions de la nouvelle structure devait être de  mutualiser les moyens humains et financiers afin de renforcer la défense de l’intérêt collectif de la profession - au plan français, européen et international – et d’en accroître la visibilité. Le communiqué de ce jour souligne que tout en poursuivant ses réflexions sur ce chantier incontournable pour l’avenir de la profession, la CSCA continue de travailler d’arrache-pied sur les nombreux dossiers fondamentaux pour le courtage d’assurances : DIA2, Solvabilité 2, accompagnement des courtiers dans la transition numérique, loi Duflot, ANI, LPS en assurance construction, cybercriminalité, création d’une plateforme emploi- formation, e-constat ... ainsi que la préparation du Congrès national des courtiers d’assurances  qui se tiendra le 9 juin prochain au Carrousel du Louvre, à Paris.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 novembre 2019

ÉDITION DU 15 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance des prestations statutaires

Communauté de communes des deux Vallées

19 novembre

60 - CC DES DEUX VALLEES

Complémentaire sante pour le personnel de Bibracte EPCC

BIBRACTE EPCC

19 novembre

58 - Glux-en-Glenne

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'unification de la CSCA devra encore attendre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié