La baisse de la sinistralité favorise l'assurance directe

La vente par Internet s'impose dans la branche auto, et ses acteurs semblent les mieux placés dans la perspective d'une baisse des tarifs.

Conséquence de l'introduction du permis à points en juillet, la baisse de 20,84 % de la mortalité sur les routes espagnoles durant l'été va-t-elle déclencher une nouvelle guerre des prix dans l'assurance auto ? Chez Linea Directa, leader de la vente par téléphone et par Internet avec une prévision de primes de 640 ME en 2006, la secrétaire générale, Maria Dolores Dancausa, s'en défend : « Si la baisse de la sinistralité se confirme, les compagnies devront adapter leurs tarifs, mais il n'y aura pas de guerre des prix. »

La baisse sera « contrôlée »

En fait, l'assurance auto espagnole vit dans la hantise d'une crise comparable à celles de 1998-2000, où la branche perdait 17 %, alors que ses résultats sont aujourd'hui florissants. Par exemple, Linea Directa, déjà le sixième assureur national, table sur un bénéfice net de 72 ME en 2006. Chez Fenix Directo, du groupe Allianz, on estime « qu'il existe déjà une forte concurrence sur les prix, indépendamment du permis à points ». La prime moyenne est en effet passée de 597 à 479 E en 2006. Pour sa part, Angel Viñas, PDG de Segurosbroker, société détenue à 48 % par Corporación IBV et FCC et dont le site Web réalise 70 % de son activité dans l'automobile, prévoit « une baisse contrôlée ».

Le Web va s'imposer

En tout cas, il est selon lui évident que les professionnels de la vente par Internet (lire l'encadré) y tiendront le premier rôle. « Pour des raisons historiques, le consommateur espagnol n'a aucune fidélité de marque et nous sommes un marché hypersegmenté où le coût d'une même couverture varie d'un à trois. D'où l'énorme intérêt d'Internet, qui va s'imposer dans tous les produits à faible valeur ajoutée », prévoit-il.

Les chiffres pourraient lui donner raison. L'Investigación Cooperativa entre Entidades Asseguradoras indique que les nouveaux canaux de distribution de l'assurance auto (téléphone, Internet et bancasssurance) représentent 16 % des primes 2005. Sur ce total, 11,53 % reviennent au téléphone et 1,51 % à Internet, qui enregistre cependant la plus forte progression : 30,50 %. Sachant que la part de la population pourvue d'un accès à Internet passera de 37 % à 50 % en deux ou trois ans, la vente sur la Toile devrait à terme supplanter celle par téléphone. Sur les 1 300 000 clients de Linea Directa, 177 000 ont contracté leur police de cette façon. Mais, précise Maria Dolores Dancausa, « si les clients viennent pour le prix, ils restent pour le service. Notre taux de fidélisation est de 92 % et 40 % des nouveaux clients viennent sur la recommandation d'un proche ».

Ce boum devrait aussi attirer des opérateurs étrangers. Un assureur britannique à l'offre très segmentée (femmes, véhicules industriels, etc.) étudie sa possible entrée sur le marché en 2007.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Acquisition de titres restaurant

MSA Mutualité Sociale Agricole du Languedoc

22 avril

48 - MSA DU LANGUEDOC

Prestations de services d'assurances.

Ville de Meylan

21 avril

38 - MEYLAN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La baisse de la sinistralité favorise l'assurance directe

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié