La blockchain gagne l'assurance maritime

La blockchain gagne l'assurance maritime

Les assureurs XL Catlin et MS Amlin ainsi que le courtier Willis Towers Watson vont utiliser la technologie Blockchain à travers la plateforme Insurwave codétenue par le cabinet de conseil EY et le fabricant de logiciels Guardtime.

C'est l'alliance entre un acteur du numérique (le fabricant de logiciels Guardtime), un cabinet de conseil (EY), un transporteur maritime (le danois A.P. Møller-Maersk), les assureurs XL Catlin et MS Amlin et, enfin, le courtier Willis Towers Watson. Ce vendredi 25 mai, les deux premiers ont annoncé que leur co-entreprise Insurwave, qui propose une plate-forme Blockchain s'appuyant sur la technologie Microsoft Azure et répondant aux normes de données d'ACORD, association internationale de coopération pour la recherche et le développement dans le domaine de l'assurance, était opérationnelle.
 
Créer et gérer des smart contracts 
 
En connectant les différents acteurs de l'écosystème dans le cadre d'une plate-forme sécurisée, explique un communiqué d'XL Catlin, cet outil va permettre de créer et gérer des Smart Contracts (NDLR : des protocoles informatiques qui facilitent, vérifient et exécutent automatiquement la négociation d'un contrat d'assurance). Objectif : améliorer la qualité de service offerte aux clients ainsi que leur visiblité sur leurs expositions aux risques encourus. 
 
1000 navires marchands potentiellement couverts
 
A.P. Møller-Maersk, qui exploite quelques 350 porte-conteneurs à travers le monde, a contribué au développement de cette plate-forme en qualité de client pilote. « Le passage à cette plate-forme nous aide à automatiser les processus manuels et à réduire une série d'inefficacités et de coûts frictionnels », se félicite ainsi Lars Henneberg, responsable risques et assurance chez A.P. Møller-Maersk. A l'arrivée, Insurwave aidera à couvrir le risque de plus de 1 000 navires marchands en gérant la bagatelle d'un demi-million de transactions automatisées. 
 
Une application possible à d'autres secteurs de l'assurance
 
« Grace à cette innovation Blockchain, nous rassemblons –pour la première fois– l’ensemble des parties prenantes sur une plateforme unique, observe de son côté Martin Henley, directeur des systèmes d’’information chez XL Catlin. Une telle utilisation de l’Internet des objets et des Smart Contracts nous permettra de mettre à jour les polices de nos clients de manière automatique afin de mieux refléter les risques qu’ils encourent. Cette combinaison de technologies va permettre au secteur d’être plus efficace dans sa gestion et son paiement des sinistres. Maintenant que la plateforme est live, nous sommes prêts à l’ouvrir à d’autres branches d’assurance. »
 
EY, Guardtime et Microsoft prévoient en effet de la mettre en œuvre pour d'autres types d'assurance commerciale tels que la logistique mondiale, de l'aviation et de l'énergie.« Cette solution représente une véritable innovation dans le domaine de l'assurance et démontre le potentiel de la chaîne de blocs pour la transformation de notre industrie », se réjouit Bill Pieroni, président de l’organisation ACORD. 

 

Emploi

BNP PARIBAS

Architecte IT H/F

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC construction ou mécanique H/F

Postuler

ADECCO GS

Gestionnaire Sinistres (H/F)

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances

Ville de Broons

21 août

22 - Broons

Réalisation d'une mission de commissariat aux comptes - relance

Laval Agglomération

21 août

53 - LAVAL AGGLOMERATION

Prestations de Contrôle du service fait (CSF) des bilans des opérations programmées...

FPSPP Fonds Paritaire de Securisation des Parcours Proféssionnels

21 août

75 - FPSPP

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La blockchain gagne l'assurance maritime

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié