La France Mutualiste fait le pari de la diversification

La France Mutualiste fait le pari de la diversification

La mutuelle d’épargne retraite met en œuvre son plan stratégique. Celle qui distribue notamment la retraite mutualiste du combattant explore de nouveaux territoires, de la complémentaire santé à l’emprunteur en passant par l’IARD.

Le 3 avril 2018 sera une date à marquer d’une pierre blanche pour La France Mutualiste. Près d’un siècle après sa création (en 1925), la mutuelle d’épargne retraite, qui distribue depuis cette date la retraite mutualiste du combattant, va opérer une mue profonde. Nouveaux locaux, puisque la mutuelle va s’installer dans le quartier de La Défense ; nouveau logo, avec une identité visuelle retravaillée pour la première fois depuis quatre-vingt-treize ans ; et surtout nouveaux marchés et nouvelle stratégie.

Cinq nouveaux marchés

« Nous voulons mettre en phase La France Mutualiste avec le monde de l’assurance d’aujourd’hui, sans renier pour autant ses valeurs », explique son président, Dominique Burlett. La mutuelle va, en effet, se lancer sur cinq nouveaux marchés, conformément aux orientations de son dernier plan stratégique adopté en mai 2017 : l’auto, l’emprunteur, l’habitation, la prévoyance et la santé.

La France Mutualiste entend ainsi amplifier le développement affinitaire de son activité : au-delà des adhérents existants – militaires ou pas – la mutuelle vise désormais leur entourage, notamment via le parrainage. « Nous voulons que cet esprit de famille soit notre marque de fabrique, que nous en soyons fiers et que nous partagions la volonté de faire connaître la mutuelle à notre entourage », souligne le directeur général de la mutuelle, Dominique Trébuchet. C’est aussi un moyen de rajeunir le portefeuille de la mutuelle : fin 2016, seuls 18 % des contrats de la France Mutualiste étaient détenus par des assurés de moins de 50 ans, et 69 % par des assurés âgés de plus de 70 ans.

Le rachat en septembre 2017 de Média Courtage, éditeur du comparateur d’assurances AcommeAssure.com, s’inscrit dans cette voie à double titre : en termes de produits (prévoyance, santé et IARD) et en termes de distribution (vente sur Internet et par plateforme). Un acteur complémentaire du périmètre historique de La France Mutualiste, présente en retraite, un peu en assurance vie (activité lancée en 1992) et, jusqu’à présent, ne proposant ses produits que via ses agences et des vendeurs debout.

Des objectifs ambitieux à horizon 2022

  • Nombre d’adhérents 500 000 à horizon 2022 contre 227 000 en 2017 (65 000 pour Média Courtage).
  • Chiffre d’affaires 500 M €à horizon 2022. 375,4 M €actuellement (+ 2 % par rapport à 2016).
  • Nombre de salariés 317 (65 pour Média Courtage). 40 recrutements sont prévus pour l’année 2018.
  • Ratios de solvabilité (à fin 2016) SCR à 143,6 % et MCR à 353,6 %..

Devenir un référent

La France Mutualiste a ainsi présélectionné des contrats pour chacun de ces nouveaux marchés, conçus avec un certain nombre de partenaires : Suravenir en auto, prévoyance et santé, Alptis en prévoyance et santé, L’Équité (Generali) en auto, ainsi qu’Afi Esca, Apivia, UMC… Une innovation est à noter en auto, avec le lancement d’un contrat pour les jeunes conducteurs (conçu avec L’Équité) qui repose sur l’installation d’un boîtier connecté au sein du véhicule : en cas de bonne conduite, l’assuré peut récupérer jusqu’à 40 % de sa cotisation.

Par cette opération, La France Mutualiste entend aussi devenir un référent pour la sphère mutualiste. Elle envisage d’ouvrir l’actionnariat de Média Courtage à d’autres mutuelles qui souhaiteraient bénéficier de ce nouveau réseau de distribution. « Rester autonome ne veut pas dire rester seul », note Dominique Trébuchet.

Emploi

SIACI

Gestionnaire Sinistres Construction H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

La France Mutualiste fait le pari de la diversification

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié