[DOSSIER] Aréas taille dans ses effectifs 10/13

La justice ordonne à Areas d'améliorer son PSE

La compagnie, qui a annoncé 128 suppressions de postes, doit reprendre la procédure d'information-consultation des instances du personnel. Le TGI de Paris a jugé l'effort de formation insuffisant.

Le comité central d'entreprise du groupe Areas assurances devrait se réunir le 13 décembre pour une information-consultation sur les projets de réorganisation des délégations régionales, de licenciement collectif et de plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Ces deux sujets ont déjà été abordés le 19 juillet après que la direction a annoncé la fermeture des établissements d'Angers, Montpelier et Tours ainsi que la suppression de 128 postes, dont 79 licenciements « secs ». Cependant, dans une ordonnance de référé rendue le 24 novembre, le tribunal de grande instance (TGI) de Paris, saisi par les syndicats, a ordonné au groupe parisien de reprendre la procédure, dans la mesure où « les irrégularités et insuffisances du plan [de sauvegarde de l'emploi] en cause constituent un trouble manifestement illicite ».

Imprécis et insuffisant

La justice épingle « l'absence de définition des catégories professionnelles concernées ne permettant pas de vérifier la réalité des efforts de reclassement contenus dans le plan » et la faiblesse des moyens de formation - « un budget de 120 000 € au titre de la formation, alors que 128 postes sont supprimés apparaît manifestement insuffisant ». D'ici à l'achèvement de cette nouvelle information-consultation, le TGI fait « interdiction à Areas assurance de procéder à tout licenciement dans le cadre de la restructuration de l'entreprise ».

La directrice des ressources humaines, Laurence Rio-Chouvin, réagite ainsi après cette décision : « La question des catégories professionnelles est en réalité complexe et socialement difficile à mettre en oeuvre. Cependant, nous prenons acte de la décision judiciaire et allons modifier le projet en conséquence. »

Du côté des syndicats, l'objectif demeure d'obtenir l'annulation du plan social. C'est un sujet de fond que la justice devait examiner le 6 décembre, l'ordonnance du 24 novembre rappelant qu'il « n'appartient pas au juge des référés de prononcer l'annulation d'un plan de sauvegarde de l'emploi ».

AREAS ASSURANCES EN CHIFFRES
  • Deux sociétés, Areas vie et Areas dommages.
  • Effectif 672 salariés.
  • Chiffre d'affaires 564 M€. 
  • Résultat net 17 M€ de perte.

SOURCE : AREAS, RAPPORT D'ACTIVITÉ 2010

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 octobre 2021

ÉDITION DU 15 octobre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

GESTIONNAIRE INDEMNISATION CADRE H/F

Postuler

ALLIASS

Gestionnaire sinistres IARD Confirmé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

La justice ordonne à Areas d'améliorer son PSE

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié