La Macif maintient le cap vers la rentabilité opérationnelle

La Macif maintient le cap vers la rentabilité opérationnelle

Après deux exercices compliqués, la Macif mesure les premiers effets de son plan stratégique à trois ans, même si le groupe mutualiste doit encore s’atteler à l’essentiel : le redressement opérationnel de ses comptes.

«Après deux années où nous avons essuyé des revers, la Macif est en ordre de marche», assure Gérard Andreck, président, pour quelques semaines encore, de la Macif. Le groupe mutualiste a présenté des résultats au titre de l’exercice 2013 en légère progression «sur un marché hyperconcurrentiel et dans un contexte règlementaire en mouvement», précise Jean-Marc Raby, son directeur général.

L'assurance vie tire le chiffre d'affaires

Après une année 2012 en repli, le chiffre d’affaires consolidé 2013 affiche une progression de l’ordre de 4% à 5,69 Md€, soutenu par la hausse de 8% de l’encaissement en assurance vie à 2,016 Md€ et, dans une moindre mesure, par l’activité santé et prévoyance (652 M€, +11%). En dommages, le chiffre d’affaires se maintient au-dessus du seuil de 3 Md€, à 3,022 Md€, soit une progression limitée de 1%. Autre motif de satisfaction : la Macif a gagné, sur la période, 35 000 sociétaires (+0,7%), soit un total de 4,9 millions de sociétaires pour 17,8 millions de contrats gérés.

Reflet de la stratégie de diversification menée depuis 10 ans, Macif réalise désormais 53% de son activité en dommages (-2 points par rapport à 2012), 35% en épargne (+1 point), et 12% en santé-prévoyance (+1 point).

Résultat net en hausse en normes IFRS, en repli en normes françaises

En termes de résultats, la Macif ne surfe pas sur la même dynamique, que l’on raisonne en normes IFRS ou en normes françaises (NF). Et pour cause : sur la base des comptes IFRS, le résultat net consolidé part du groupe ressort en hausse de 3%, à 128,1 M€, lorsque «le résultat net combiné en NF atteint 80 M€», selon Olivier Arlès, directeur général adjoint en charge du pilotage économique et financier du groupe mutualiste, contre 98 M€ en 2012. Les normes IFRS tiennent notamment compte de l’évolution favorable des marchés financiers.

2013 : année ingrate du plan stratégique

Quoi qu’il en soit, le groupe reste encore loin de son objectif fixé dans le cadre de son plan stratégique à horizon 2015, qui est d’atteindre un résultat net de 150 M€ (normes IFRS). Il faut dire que, sur l’exercice 2013, la Macif a amélioré de façon marginale ses résultats techniques. Le ratio combiné est passé de 104,4% en 2012 à 104,2% en 2013, encore loin des 100% visés par le plan stratégique.

La rentabilité opérationnelle du groupe a été impactée à la fois par les événements climatiques (68 M€ après réassurance), par la baisse du taux moyen des emprunts d’Etat sur l’évaluation des provisions mathématiques de rente (à hauteur de 45 M€) et enfin par le transfert de charges lié à la revalorisation des rentes auto pour un montant de 40 M€, soit 1,5 point de ratio combiné.

La solvabilité continue de s’améliorer

En termes de solvabilité, la Macif rappelle qu’elle adopte le référentiel comptable en normes françaises pour calculer sa couverture de la marge de solvabilité. Ainsi, en 2013, le taux de couverture global du besoin réglementaire de marge s’améliore de 23 points, de 214% en 2012 à 237% en 2013. Sur la base des seuls fonds propres durs, son ratio de solvabilité gagne un point, à 136%.

Motif de cette embellie : l’émission de 400 M€ de titres subordonnés remboursables (TSR), en 2013, a notamment permis au groupe d’afficher un taux de couverture avec dettes subordonnées de 174%, contre 149% en 2012. En conséquence de quoi, l’agence de notation Moody’s a récemment confirmé la note de solidité financière du groupe à «A2» (équivalent «A» chez Standard & Poor’s), assortie d’une perspective stable.

La filiale au Portugal cherche un repreneur

Après s’être attaquée aux pertes de Macifilia en 2012, la Macif indique se pencher «sans urgence» sur son autre foyer de perte : sa filiale au Portugal. «Le conseil d’administration a adopté une position de principe, en 2013, qui visait à s’orienter vers un projet de cession de cette activité», souligne Jean-Marc Raby.

Et d’ajouter : «Nous avons ramené les pertes à une dimension plus acceptable, de l’ordre de -2 M€, mais nous savons que le modèle a peu d’espérance, dans sa configuration actuelle, de retrouver sa rentabilité. L’idée est de retrouver un repreneur qui préservera les emplois de l’entreprise.» Le groupe a déjà étudié trois dossiers, dont un est encore en cours d’examen.

Idmacif.fr en sursis

Comme nous le révélions en mars dernier, idmacif.fr, la filiale spécialisée dans la distribution de l’assurance directe en ligne, fait face à d’importants dysfonctionnements et cherche toujours son modèle économique de pure player. Les dirigeants s’interrogent clairement sur la viabilité de cette filiale, qui compte 55 000 véhicules assurés. «Nous avons toujours l’ambition d’atteindre l’équilibre technique. On se donne l’exercice 2014 pour savoir ce que l’on veut faire d’idmacif.fr», affirme Jean-Marc Raby.

Poursuite des alliances stratégiques

A propos de ses perspectives, le groupe mutualiste a confirmé son intention de poursuivre l’intégration au sein de Sferen avec la Matmut. Y compris au regard du projet de sortie de la Sgam, exprimé par la Maif la semaine dernière. «C’est un élément que l’on ne subit pas. Nous le vivons avec sérénité. Ce n’est pas un drame», a tenu à rappeler Gérard Andreck, alors qu’une collaboration est engagée avec la Matmut sur l’assurance vie. Avec un atterrissage prévu pour cette année.

Parallèlement et en lien avec le plan stratégique, la Macif envisage de renforcer ses partenariats avec AG2RLa Mondiale. Deux chantiers d’envergure sont d’ores-et-déjà inscrits pour 2014 : la mise en œuvre du partenariat industriel dans Terciane (carte de tiers payant) ainsi que la poursuite des activités en assurances collectives.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 avril 2020

ÉDITION DU 03 avril 2020 Je consulte

Emploi

Assurances Saint Germain

Rédacteur Production Sinistres H/F

Postuler

INFOPRO DIGITAL

Commercial sédentaire en BtoB H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

La Macif maintient le cap vers la rentabilité opérationnelle

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié