La MACSF aborde la dépendance en deux temps

La MACSF aborde la dépendance en deux temps
Aymeric Oudin, DG délégué MACSF épargne retraite.

Le groupe MACSF, qui assure les professionnels de santé, entend innover en matière de dépendance en 2014.

Depuis le 1er janvier, la complémentaire santé de la MACSF intègre un nouveau bouquet de services baptisé «Dépendance aide aux aidants». Celui-ci permet aux 163 000 bénéficiaires de ce contrat santé (souscripteurs, conjoints et enfants à charge) qui seraient amenés à accompagner un proche ayant perdu son autonomie de bénéficier d’un accompagnement spécifique.

Soutenir les aidants dans la durée

Cette palette de services, fournie en partenariat avec Mondial Assistance selon un cahier des charges spécifique à la MACSF, vise à accompagner les aidants dans la durée. Information sur les prestations auxquelles les aidants et leur proche peuvent accéder, évaluation de leur situation, plan d’action à mettre en œuvre pour améliorer leur quotidien et suivi de la situation : telles sont les composantes de ce bouquet de services.

Une solution de financement pour mi-2014

Dans un second temps, la MACSF lancera une solution de financement de la dépendance qui sera adossée au contrat RFPA retraite Madelin sous la forme d’une rente majorée. Dans le cadre du contrat d’assurance vie RES Multisupport, le groupe mutualiste propose déjà une option dépendance qui permet «de convertir son épargne en rente viagère en cas de dépendance», précise Aymeric Oudin, directeur général délégué de MACSF épargne retraite.

Parallèlement à cette solution qui continuera à exister, le groupe mutualiste apportera avec sa nouvelle offre, qui devrait être lancée à la fin du premier semestre, des possibilités de financement accrues. La formule de la rente majorée dans le cadre du contrat RFPA lui permettra également de proposer une solution simple, accessible sans questionnaire de santé, «avec un mininum d'exclusions, voire aucune».

Bonnes performances en épargne retraite en 2013

Ces annonces interviennent au moment où le groupe mutualiste dresse, pour son activité épargne retraite, un bilan positif. A ce stade, le taux de rendement du fonds en euros de son contrat d’assurance vie, RES, figure parmi les meilleurs du marché. En 2013, le chiffre d'affaires de l'activité épargne retraite progresse de 5% par rapport à 2012, pour atteindre 1 376 M€, et ce, sans avoir, contrairement à l’an dernier, mené d’opération commerciale de fin d’année pour doper les ventes.

En un an, le nombre d’affaires nouvelles est passé de 21 509 à 24 216, soit une progression de 13%, qui s’explique par une réorientation de l’activité vers les unités de compte. Le montant des prestations versées au titre de l’année 2013 s’élève à 812 M€. Au  final, la collecte nette s’établit à 565 M€ contre 402 M€ en 2012.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 juillet 2020

ÉDITION DU 03 juillet 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé(e) de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

Galaxy Conseil

Comptable H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

FINANCEMENT EN CREDIT-BAIL AVEC OPTION D'ACHAT HORS ENTRETIEN ET ASSURANCE D'UN VEH...

CCI de Limoges et de la Haute-Vienne Aéroport international de Limoges

07 juillet

87 - LIMOGES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La MACSF aborde la dépendance en deux temps

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié