La Maif investit 3 M€ dans Numa, accélérateur de start-up

La Maif investit 3 M€ dans Numa, accélérateur de start-up
Avec cette levée de fonds, Numa souhaite construire un réseau international de l’innovation.

En investissant 3 M€, le groupe Maif devient le premier actionnaire de Numa, incubateur français de start-up. Objectif : approfondir ses liens avec l’écosystème de l’économie collaborative mais aussi entrer plus facilement en contact avec de jeunes pousses en quête de partenaires financiers.

Jusqu’où ira la Maif dans son emprise sur les start-up de l’économie collaborative ? La mutuelle niortaise vient d’injecter 3 M€ via son fonds d’investissement dédié, Maif Avenir, auprès de Numa (néologisme formé sur les termes « humain » et « numérique »), un accélérateur de start-up constitué en entreprise depuis 2013.

Accompagner le développement à l'international de Numa

Ce montant s’ajoute au million d’euros collecté le 6 juin dernier via YesWeCrowd, la campagne de financement participatif de Numa. A noter que le cabinet Roland Berger, Adéo et Leroy Merlin entrent également au capital de l’incubateur. « La cohérence de nos valeurs associée à notre vision partagée sur l’innovation et le digital ne pouvaient que nous réunir. Ce partenariat inédit met en avant un modèle original d’innovation à la française qu’il est possible d’exporter », déclare Pascal Demurger, directeur de la Maif.

Avec cette levée de fonds, Numa souhaite construire un réseau international de l’innovation. Concrètement, cette ambition se matérialise par l’accélération de 700 start-up en 5 ans en France et à l’étranger contre 82 aujourd’hui dans l’Hexagone mais aussi la participation à la transformation numérique de 250 grandes entreprises.

A l’affût des pépites

Au-delà de l’aspect purement investissement dans un accélérateur de start-up, le groupe Maif espère, avec cette entrée au capital, se hisser au premier rang pour identifier les jeunes pousses prometteuses en termes d’innovation dans l’économie collaborative mais aussi numérique.

Pour y parvenir, la mutuelle d’assurance a installé Maif Avenir depuis juin dernier. Cette structure d'investissement est dôtée d’une enveloppe de 125 M€ jusqu’en 2018, soit environ 30 M€ annuel.

Les liens entre la Maif et les start-up depuis 2014 :

- Koolicar : auto-partage de véhicules entre particuliers. Entrée au capital à hauteur de 2,6 M€.

- Guest to Guest : auto-partage de lieux d’habitation entre particuliers. Entrée au capital de 4 M€.

- MesDépanneurs : réparation d’urgence. Entrée au capital de 1,7 M€.

- cBien : solution de gestion d’objets. Entrée au capital de 0,55 M€.

- Mutum : échange de prêts et objets entre particuliers. Entrée au capital de 0,55 M€.

- Payname : paiements entre particuliers. Entrée au capital de 4 M€.
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 29 janvier 2021

ÉDITION DU 29 janvier 2021 Je consulte

Emploi

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance des risques statutaires pour les collectivités et établissements affili...

Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Nord

26 janvier

59 - CGFPT

Location financière de biens matériels et immatériels C2007.

MIPIH Midi Picardie Informatique Hospitalier

26 janvier

31 - TOULOUSE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Maif investit 3 M€ dans Numa, accélérateur de start-up

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié