La Maif renoue avec la rentabilité technique en 2013

La Maif renoue avec la rentabilité technique en 2013

Les performances opérationnelles et la solidité financière de la Maif affichées en 2013 et sur les cinq premiers mois de l’exercice 2014 confortent la mutuelle dans son choix de poursuivre son aventure en dehors de Sferen.

Pour son 80e bulletin annuel, la Maif décroche les félicitations au titre de son exercice 2013. De quoi réjouir son tout nouveau PDG, Dominique Mahé, saluant un «exercice performant à tous points de vue et notamment au plan économique».

Premier motif de satisfaction : le groupe Maif a publié un chiffre d’affaires consolidé de 3,164 Md€, en hausse de 4%, dont 1,3 Md€ en auto, 755 M€ en habitation et 569 M€ réalisés en vie. Sur la période, la mutuelle des instituteurs récolte ainsi les premiers bénéfices de son plan stratégique, initié en 2009 et qui s’achèvera en toute fin d’année, axé sur la compétitivité et la transformation du réseau. «Nous ne sommes pas encore au bout mais nous avançons à une cadence soutenue, notamment au plan de l’efficacité commerciale», souligne Pascal Demurger, directeur de la Maif.

Gain de sociétaires

Autre élément d’explication : la Maif a tiré profit de sa politique généreuse de gel des tarifs auto en 2014, lui permettant d’attirer de nouveaux sociétaires. A fin 2013, la mutuelle affiche un solde net de 18 500 sociétaires en 2013 pour un taux de départ de 2,5%, lui permettant de franchir le seuil des 3 millions de sociétaires (3,022 millions) pour 14,7 millions de contrats en portefeuille.

Retour à la rentabilité technique

C’est l’autre bonne surprise de cette publication. La mutuelle niortaise peut se targuer d’améliorer significativement son résultat technique d’un peu plus de 5 points et de renouer avec la rentabilité, à contre-courant des tendances de marché et des principales mutuelles sans intermédiaires. Pour preuve : le ratio combiné ressort à 95,2% en 2013, contre 100,7% en 2012, là où il atteint 105% en auto et 106% en habitation sur le marché, selon les données FFSA-Gema.

Les performances opérationnelles s’expliquent notamment par une baisse de la charge de sinistres. Retraité des événements climatiques importants, les coûts moyens ont reculé en habitation et de près de 3% en auto en raison «de l’amélioration du taux de fréquentation des réseaux de garagistes agréés», précise Pascal Demurger, qui ajoute que les évènements climatiques exceptionnels de 2013 (intempéries de l’été, tempête Dirk…) auront représenté un coût total de 30 M€ pour la mutuelle.

Bonnes performances financières

A l’arrivée, la bonne rentabilité technique, la maitrise des frais généraux à 29,5% des primes, en-deçà du seuil de 29,8% fixé par le plan stratégique, malgré un lourd budget d’investissement (150 M€), et la bonne tenue des marchés financiers lui ont permis de dégager un résultat net consolidé part du groupe de 176 M€, en hausse de 12,1%.

Un niveau de résultat suffisant pour financer les investissements et couvrir les exigences de marge de solvabilité : 246% sur la base des fonds propres durs en 2013 (233% en 2012), 379% y compris les plus-values latentes et le rappel de cotisations (362% en 2012).

Doublement de la collecte nette

Parnasse-Maif, filiale assurance vie, améliore ses fondamentaux en 2013. La collecte brute globale progresse de 12% à 549 M€ pour une collecte nette positive de 207 M€, contre 93 M€ en 2012. Le nombre d’adhérents atteint désormais un peu plus de 387 000 (+6%) en 2013 mais ne pèse que 10,6% du sociétariat Maif.

Perspectives rassurantes

A en croire les dirigeants de la Maif, les bonnes performances enregistrées en 2013 ne seraient pas qu’une parenthèse heureuse. Les cinq premiers mois de l’exercice 2014 «vont au-delà de la dynamique de l’année passée» rappelle Pascal Demurger, qui évoque une activité en hausse de 30% entre janvier-mai 2013 et janvier-mai 2012.

Parallèlement, la Maif confirme la préparation d’un nouveau plan stratégique à compter de début 2015. Celui-ci devrait notamment identifier les moyens de développer l’assurance de personnes, segment où la mutuelle pâtit encore d’un déficit de notoriété et par conséquent dispose de leviers de croissance. En témoigne les quelque 3 millions de contrats détenus en portefeuille en 2013, soit une croissance modeste de 2%.

Sortie de Sferen : indépendance mais pas d’isolement

Quelques jours après l’adoption par l’assemblée générale extraordinaire d’une sortie de la Maif de Sferen, la Sgam commune avec la Macif et la Matmut, Dominique Mahé a rappelé son attachement à des «coopérations, des constructions opérationnelles mais dans le respect dans le respect de la souveraineté de chacune des entités». Et d’ajouter : «Notre prise d’indépendance n’est pas synonyme de repli sur soi. Nous ne serons pas les Robinson Crusoé de l’assurance

La mutuelle niortaise a déjà indiqué qu’elle conserverait avec Macif et Matmut ses achats assurance (Sferen Réparation) et hors assurance ainsi que les programmes communs de réassurance.

Poursuite des partenariats avec la MGEN ?

Si les résultats de la Maif semblent donner raison à son positionnement affinitaire, la mutuelle reste, en revanche, floue sur les contours de ses futures coopérations. De nouveaux partenariats avec la Mutuelle générale de l'Education nationale (MGEN), son allié naturel, ne semblent pas à l’ordre du jour depuis que, d’un côté, la Maif distribue les produits dépendance de la MGEN (mars 2014), et, de l’autre, la MGEN distribue le contrat prévoyance de la Maif (avril 2014). Un temps évoquée, l’idée d’un rapprochement entre les deux entités sur l’assurance emprunteur, domaine où elles disposent chacune d’un produit, n’est plus ou pas à l’étude.

Retrouvez l'interview croisée de Roger Belot et Dominique Mahé, ancien et nouveau PDG de la Maif, dans l'Argus du 6 juin 2014.

Emploi

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance statutaire des agents communaux

Ville de St-Laurent de la Salanque

16 novembre

66 - St Laurent de la Salanque

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Maif renoue avec la rentabilité technique en 2013

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié