[DOSSIER] Obsèques 3/3

La Maison des Obsèques, les pompes funèbres mutualistes

La Maison des Obsèques, les pompes funèbres mutualistes
La Maison des obsèques de Reims – La Neuvillette.

Harmonie Mutuelle, la MGEN et Mutac ont créé le premier réseau funéraire mutualiste. Objectif : ouvrir 400 agences en dix ans. Il en existe déjà 58.

C’est l’un des premiers chantiers du rapprochement entre Harmonie Mutuelle et la MGEN. En association avec Mutac, le nouveau géant mutualiste tente, en effet, une diversification originale en créant la Maison des obsèques, réseau de pompes funè­bres qui se donne dix ans pour quadriller l’ensemble du territoire français en ouvrant pas moins de 400 agences. Ce ne sera pas la première diversification de ces mutuelles qui exploitent déjà, à elles trois, 600 établissements de soins et de santé (établissements sanitaires, Ehpad ou transports sanitaires). Investir le marché du funé­raire s’inscrit dans la même logique : c’est le service après-vente du contrat obsèques. « Nos 8 millions d’adhérents attendent de nous un accompagnement person­nalisé tout au long de leur vie, expliquait Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, lors du lancement de la Maison des obsèques en 2015. Ils veulent aussi que nous leur proposions des solutions pour faire face au décès. » Des solutions conformes aux valeurs mutualistes sur un marché qui n’a jamais brillé par la transparence.

éviter les abus

En 2014, l’UFC-Que choisir a établi le coût moyen des obsèques à 3 350 € pour une inhumation et 3 609 € pour une crémation. Mais selon les prestations et l’opérateur choisis, la facture peut aller de 1 347 € à 6 449 € pour une inhumation et de 1 838 € à 6 572 € pour une crémation.

De plus, dans huit cas sur dix, le devis présenté n’est pas conforme à la réglementation : les prestations ne sont pas détaillées, par exemple, ou leur dénomination ne correspond pas au devis-type mis au point par la direction géné­rale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour faciliter les comparaisons. « Nous avons créé la Maison des obsèques pour apporter une réponse mu­tua­­­liste à nos adhérents : de la trans­parence au niveau des coûts, des obsèques respectueuses des volontés du défunt et de ses pro­ches, et un vrai standard de quali­té dans le déroulement des cérémonies », explique Christo­phe Lafond, vice-président de la MGEN et pré­sident du conseil de surveillance du groupe Maison des obsèques.

Objectif : 400 agences en 2025

À la fin de l’année 2017, la Maison des obsèques comptera 70 agences : un chiffre en ligne avec son objectif d’être présent sur l’ensemble du territoire avec 400 agences à l’horizon 2025. L’enseigne se développe essentiellement par croissance externe, en rachetant des entreprises indépendantes (les établissements Moreau, dans le Poitou, ou les pompes funèbres Fauchet en Loire-Atlantique, par exemple). Parallèlement, le groupement mutualiste a signé un accord-cadre avec l’UPFP (l’Union du pôle funéraire public), qui permet aux opérateurs funéraires publics de devenir partenaires de la Maison des obsèques : c’est notamment le cas à Paris, Lyon et Tours.

Une réponse mutualiste

Deux ans après l’inauguration de la première agence à Reims, l’enseigne semble sur de bons rails avec 58 agences en activité à ce jour, 70 d’ici à la fin de l’année. Il faut dire que les trois mutuelles se sont donné les moyens de leurs ambitions, mobilisant « dès le départ du projet, 30 M€, puis s’engageant à abonder au fur et à mesure du plan de déploiement », poursuit Christophe Lafond. L’investissement serait aujour­d’hui supérieur à 60 M€. « Le besoin existait, nous en étions convaincus depuis des années. Mais nous avons pris le temps d’affiner le concept et de mobiliser les fonds nécessaires. » La Maison des obsèques est ouverte à tous : ses services ne sont aucunement liés à la signature d’un contrat obsèques. Les trois mutuelles fondatrices s’apprêtent toutefois à construire un contrat sous la marque de l’enseigne. Tous les grands opérateurs du marché l’ont déjà fait : PFG (les Pompes funèbres générales), leader du marché avec 700 agences, propo­se ainsi deux types de contrats : la prévoyance obsèques classique (en capital ou en presta­tions) et le testament, qui permet de prévoir et organiser l’ensemble de la cérémonie.

Emploi

SIACI

Gestionnaire Sinistres Construction H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation de correspondent banking.

Caisse des Dépôts

21 mars

75 - CAISSE DES DEPOTS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Maison des Obsèques, les pompes funèbres mutualistes

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié