La Poste se prépare à devenir un nouveau maillon de la chaîne de gestion de sinistres

La Poste se prépare à devenir un nouveau maillon de la chaîne de gestion de sinistres

Avec ses 90 000 facteurs en contact quasi quotidien avec les Français, La Poste pourrait s’avérer un partenaire de choix pour les assureurs en matière de gestion de sinistres. Et c’est bien dans cette direction que s’orientent les réflexions de l’opérateur en quête de voies de diversification, comme l’a révélé le journal Le Monde dans son édition datée du 18 juillet 2013.

Contactée par l’Argus, La Poste confirme être en train d’équiper progressivement les facteurs de smartphones, pour réaliser différents actes dématérialisés, comme la signature de lettres recommandées. « Nous réfléchissions à d’autres types d’applications, l’une d’entre-elles consistant à prendre des photos de petits sinistres », indique un porte-parole. La Poste dispose déjà d’un outil baptisé Digishoot, utilisé notamment par La Banque Postale Assurances IARD. Celui-ci permet de géolocaliser et de sauvegarder des images prises par les assurés avec leur smartphone. C’est sur cet outil que pourrait s’appuyer cette nouvelle prestation.

Des travaux en cours avec un groupe d’expertise

D’après nos informations, le groupe d’expertise Polyexpert travaillerait avec La Poste sur la mise en place d’un tel système et serait sur le point de lancer les premiers tests. En pratique, il ne s’agit pas de reconvertir les facteurs en experts mais de les positionner dans la chaîne de gestion de sinistres en tant que collecteurs d’informations qui serviront ensuite aux experts pour évaluer les dommages à distance.

Pas de discussions avec MMA

Le cabinet Home Expertise travaille déjà sur ce modèle en s'appuyant sur un réseau de  « chargés de mission » doté cependant d'une couverture géographique bien plus faible que celle que peut offrir La Poste avec ses 90 000 facteurs. Pour les assureurs, dont certains proposent déjà aux assurés de photographier eux-mêmes les sinistres à l’aide de leur smartphone, ce type de prestation peut s'avérer intéressant pour accroître la part des expertises réalisées à distance. Le Monde évoque des discussions entre la Poste et MMA. Mais l’enseigne du groupe Covéa, contactée par l’Argus, ne confirme pas cette information. « Il n’y a pas de contact et pas de discussion en cours avec La Poste. »

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 13 décembre 2019

ÉDITION DU 13 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de prestations juridiques pour les opérations immobilières et patrimoniales ...

Palais de la Découverte

15 décembre

75 - EPPDCSI - UNIVERSCIENCE

Prestations de services juridiques..

Ville d'Hénin Beaumont

15 décembre

62 - HENIN BEAUMONT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Poste se prépare à devenir un nouveau maillon de la chaîne de gestion de sinistres

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié