«La réassurance a un futur tout à fait brillant devant elle» (Denis Kessler)

«La réassurance a un futur tout à fait brillant devant elle» (Denis Kessler)
"Je crois en l’existence d’un protection gap entre les besoins de couverture des assureurs et l’offre actuelle. Les réassureurs peuvent le réduire.", a déclaré Denis Kessler à l'occasion des 10 ans de l'Apref.

Loin de la morosité ambiante souvent véhiculée par les analyses des agences de notation et de la presse en général, Denis Kessler, le PDG de Scor, s’est montré confiant sur les capacités de croissance de l’industrie de la réassurance dans les prochaines années.

Non, l’avenir n’est pas derrière les réassureurs ! Telle est en substance le message qu’a souhaité faire passer Denis Kessler, le PDG de Scor, au secteur lors de la célébration des 10 ans de l’Association des professionnels français de la réassurance (Apref). Et ce dernier de reprendre, non sans ironie, les arguments souvent répandus dans la presse et par les agences de notation sur la santé de l’industrie de la réassurance : « Le matin, on fait état de la réassurance dommages dont les prix et conditions seraient inexorablement orientés à la baisse. Le lendemain, ce sont les taux de rétention des cédantes qui ne font qu’augmenter. Le troisième jour, nous n’arriverions pas à surmonter cette période de taux d’intérêt faible en raison de la diminution de la contribution de la liquidité financière à notre résultat. »

Des vents contraires…

Un tableau de la réassurance mondiale plutôt sombre que ne partage pas totalement le patron de Scor, dont le groupe se classe désormais au quatrième rang mondial, selon SNL Financial. Sans toutefois le nier. « Il est vrai que nous avons des vents contraires, des pressions sur les marges et les tarifs. Il est évident que nous avons une conjoncture financière dure. Il est vrai que nous aurons à nous adapter au nouveau cadre réglementaire et prudentiel de Solvabilité 2. Il est vrai que l’industrie continue à subir la pression des obligations catastrophe et de toutes les formes de capital alternatif qui ont émergé de façon récente », souligne-t-il.

Pour preuve : en 2014, les cat bonds ont représenté un montant de 22,4 Md$ dans le monde contre à peine 5 Md$ dix ans plus tôt, selon les derniers chiffres de l’Apref. L’évolution est encore plus sensible pour la réassurance collatéralisée qui a atteint 26,5 Md$ l’an dernier contre moins de 5 Md$ cinq ans auparavant. « La volonté de diversification des fonds de pensions en quête de rendement conduit à un transfert de capitaux dans la réassurance catastrophe », rappelle François Vilnet, président de l’Apref.

… et d’autres plus favorables

Il n’empêche. « La réassurance a un futur tout à fait brillant devant elle », affirme Denis Kessler, s’appuyant notamment sur un univers des risques en mutation et en expansion, source d’opportunités nouvelles de croissance. Et d’ajouter : « Je pense à l’émergence des cyber-risques auxquels il faudra trouver des réponses mais aussi aux pertes d’exploitation. Je crois en l’existence d’un protection gap entre les besoins de couverture des assureurs et l’offre actuelle. Les réassureurs peuvent le réduire. »

>>> Retrouvez l’intégralité des résultats 2014 de la réassurance française sur le Digest de l’Argus de l’assurance <<<

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 novembre 2019

ÉDITION DU 22 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de service assurance annulation.

Ile de la Réunion Tourisme, Comité Régional du Tourisme

22 novembre

974 - ST PAUL

Assurances dommage ouvrage et tous risques chantier

Communauté de Communes Tarn-Agout

22 novembre

81 - CC TARN ET AGOUT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

«La réassurance a un futur tout à fait brillant devant elle» (Denis Kessler)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié