La régulation a coûté 9 milliards d'euros aux assureurs européens

LONDRES (Reuters) - Les assureurs européens ont dépensé environ neuf milliards d'euros entre 2010 et 2012 pour s'adapter aux nouvelles obligations réglementaires appliquées après la crise financière, montre une étude publiée jeudi par le cabinet Deloitte.

Elle explique que l'adaptation à ces nouvelles règles a coûté à chacune des plus grandes compagnies du secteur, comme Allianz ou Axa plus de 200 millions d'euros.

Les nouvelles dispositions réglementaires incluent les règles dites FATCA, qui obligent les institutions financières à dévoiler aux autorités des Etats-Unis les noms des citoyens américains figurant parmi leurs clients, ainsi que les normes de solvabilité "Solvency II" et de nouvelles normes comptables.

Deloitte, dont l'étude repose sur des entretiens avec des dirigeants d'un échantillon des 40 principaux assureurs européens, explique que la complexité croissante de la régulation a fait de celle-ci un élément déterminant de la gestion des compagnies d'assurance.

Il ajoute que la plupart des grands acteurs du secteur s'attendent à voir les coûts liés à cet effort de régulation rester élevés au moins jusqu'en 2015.

Chris Vellacott; Marc Angrand pour le service français

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 27 mai 2022

ÉDITION DU 27 mai 2022 Je consulte

Emploi

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

Adis Assurances

Rédacteurs Règlements en Prévoyance H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Mission d'assistance technique en matière de protection sociale complémentaire.

Direction des Services Administratifs

27 mai

75 - SERVICES DU PREMIER MINISTRE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La régulation a coûté 9 milliards d'euros aux assureurs européens

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié